Aide pour la construction d’une aire de réception pour l’abattoir mobile en Abitibi-Témiscamingue

Val-d’Or (Québec), 15 septembre 2005 – Le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec et député d’Abitibi-Est, M. Pierre Corbeil, annonce, au nom du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard, l’attribution d’une aide financière de 12 000 $ pour l’aménagement d’une aire de réception destinée à l’abattoir mobile situé en Abitibi-Témiscamingue.

Cette aide financière sera versée à la Ferme Gestion Robert Hardy inc., de Barraute. L’aire de réception sera constituée d’une plateforme permettant d’accueillir l’abattoir mobile, d’une chambre d’abattage de même que d’un enclos pour recevoir les animaux d’élevages non traditionnels des fermes avoisinantes, situées dans un rayon de 50 kilomètres.

La région de l’Abitibi-Témiscamingue ne dispose d’aucune infrastructure pour l’abattage des animaux d’élevages non traditionnels, tels que les cerfs, les daims, les sangliers, les agneaux, les émeus ou les autruches. Pour remédier à cette situation, il était important de la pourvoir d’un abattoir mobile.

« L’abattoir mobile en Abitibi-Témiscamingue, une première au Québec, est un bel exemple d’innovation. Il permet d’abattre les animaux près des lieux d’élevage, ce qui diminue les coûts de transport et le stress subi par les animaux, tout en assurant l’innocuité des aliments produits. C’est pourquoi il m’apparaît nécessaire de soutenir les fermes qui accueilleront l’abattoir sur roues », a déclaré le ministre Pierre Corbeil.

Cet abattoir est constitué d’une remorque munie d’un équipement aménagé afin d’abattre les animaux, de réfrigérer les carcasses ainsi que les abats puis de les transporter de façon sûre et efficace à un centre de transformation des viandes. Les installations permettront également de récupérer les résidus d’abattage et de les éliminer.

Cette aide financière a été accordée par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) dans le cadre du programme Appui à la diversification et à la transformation en agriculture et en agroalimentaire dans les régions-ressources et dans les territoires ciblés (2003-2006).

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires