Aide pour le développement du secteur agroalimentaire dans la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

Salaberry-de-Valleyfield (Québec), 25 février 2008 – Au nom du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard, le ministre du Revenu, leader parlementaire du gouvernement et ministre responsable de la région de la Montérégie, M. Jean-Marc Fournier, et le président de la Conférence régionale des élus (CRE) Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, M. Serge Pavone, ont annoncé la signature d’une entente spécifique pour le développement du secteur agroalimentaire de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. Cette entente, d’une durée de trois ans, est pourvue d’une enveloppe de 350 000 $.

Cette somme sera investie pour doter le territoire de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent d’une table de concertation et de développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Dans un premier temps, le mandat de cette table bioalimentaire sera d’établir la planification stratégique de développement du secteur et, par la suite, de mettre en ouvre ce plan en misant sur le partenariat.

« Je tiens à souligner le remarquable travail de concertation et de collaboration des principaux acteurs économiques du milieu qui ont su conjuguer leurs efforts afin de conclure cette entente. Celle-ci constituera un levier solide qui contribuera à la croissance de la région de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. L’entente d’aujourd’hui est aussi le reflet de la vision du gouvernement du Québec qui favorise le développement d’une industrie agroalimentaire innovante, performante et capable de nourrir le Québec », a fait valoir le ministre Jean-Marc Fournier.

« Cette entente spécifique aura une incidence directe sur la vitalité économique des cinq municipalités régionales de comté de la région. Je tiens à signaler la précieuse collaboration des membres de la Table provisoire, des centres locaux de développement et des MRC qui participeront à la mise en application de cette entente et à la mise en ouvre d’un plan d’action qui assurera l’essor de l’industrie agroalimentaire de la région », a ajouté le président de la CRE, M. Sergio Pavone.

Le défi des entreprises agricoles consiste notamment à se tailler une place sur les marchés. Comme le rappelle M. Eddy Proulx, président de la Table bioalimentaire provisoire de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, « cette entente spécifique consolidera les liens d’affaires. En mettant sur pied un réseau de distribution et de promotion pour les produits qui sont offerts de même qu’un réseau de dispensateurs de la formation, les signataires de l’entente réuniront les conditions idéales pour favoriser l’épanouissement de l’agroalimentaire dans la région ».

La contribution financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation s’élève à 175 000 $. À cette somme s’ajoute la participation financière de la CRE Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, à hauteur de 175 000 $.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires