Aide pour une entreprise de production de micro-algues marines

Québec (Québec), 15 septembre 2008 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, accorde une aide financière de 104 720 dollars à NutrOcéan inc. pour l’établissement d’une usine de production et de commercialisation de micro-algues marines à Rimouski.

Grâce à l’exploitation d’une technologie novatrice de production et de concentration de micro-algues marines, NutrOcéan inc. devient la première entreprise aquacole québécoise véritablement spécialisée dans la culture de micro-algues marines de haute qualité. Ce secteur d’activité est très prometteur puisque le marché mondial est soutenu par une croissance constante dont les ventes atteignent aujourd’hui près de 3 milliards de dollars.

« Ce projet s’inscrit parfaitement dans l’orientation du plan d’action ministériel pour l’industrie des pêches et de l’aquaculture commerciales, que j’ai lancé en janvier dernier, notamment en raison de son aspect innovant et de sa contribution au développement régional. C’est avec de puissants atouts que cette usine, qui développera une expertise de pointe en région, s’introduit dans un secteur d’activité prometteur dont le marché est en pleine expansion », a précisé le ministre Lessard.

L’aide financière allouée par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) servira à couvrir une partie des coûts liés à l’aménagement de la future usine de même qu’à l’acquisition et à l’installation de l’équipement de production. L’investissement total pour ce projet s’élève à près de 1,4 million de dollars.

Les nouveaux produits composés de micro-algues marines seront distribués sur le marché nord-américain où ils viseront plus particulièrement les aquariums publics, les établissements de recherche et les écloseries qui utilisent les micro-algues pour la nutrition de différentes espèces marines. L’industrie des biotechnologies fait également partie de la clientèle cible de l’entreprise.

Rappelons que l’intérêt des promoteurs pour la mise au point et le développement de nouveaux produits à base de micro-algues s’est manifesté il y a près de dix ans par des essais et la conception de prototypes à l’Institut des sciences de la mer de Rimouski. Par la suite, le Centre aquacole marin de Grande-Rivière, qui est un centre de recherche du MAPAQ, a collaboré à des expériences visant à établir le potentiel commercial du projet. Enfin, un plan de valorisation échelonné sur trois ans a marqué les dernières étapes permettant l’implantation d’une usine de production et de commercialisation des algues.

« L’expertise et le savoir-faire québécois dans le domaine de la recherche aquacole ne sont plus à démontrer et nous pouvons être fiers des réalisations des entreprises qui, comme NutrOcéan inc., contribuent à la renommée de l’industrie bioalimentaire d’ici et au développement économique des régions maritimes du Québec », a conclu le ministre Lessard.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires