Algues bleu-vert : Les acteurs de la Mauricie se mobilisent pour accompagner les producteurs agricoles

Maskinongé (Québec), 23 mai 2008 – La Direction régionale de la Mauricie du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) est fière d’annoncer des mesures concrètes qui intensifieront les efforts déployés quant à la prévention de la prolifération des algues bleu-vert et à l’amélioration de la qualité de l’eau en milieu agricole pour le bassin versant de la rivière L’Ormière, affluent tributaire de la rivière Maskinongé.

Ce projet s’inscrit dans la continuité des actions qu’a entreprises depuis 2006 l’Association pour la gestion intégrée de la rivière Maskinongé (AGIR Maskinongé) et qui a permis de caractériser l’état des berges de la rivière L’Ormière dans le secteur agricole.

Le MAPAQ estime à plus de 500 000 $ l’aide financière qui sera versée au cours des 3 prochaines années aux 17 entreprises agricoles qui réaliseront des travaux correctifs dans le bassin versant de L’Ormière. Conformément au plan d’amélioration de la qualité de l’eau, le Ministère et ses partenaires procéderont selon trois niveaux d’intervention :

  • À l’égard des bâtiments de ferme : contrôle de la pollution ponctuelle.
  • Au champ : gestion appropriée des fertilisants, des pesticides et des bonnes pratiques culturales soucieuses de l’environnement.
  • En bordure de cours d’eau : stabilisation des berges, aménagement de bandes riveraines, etc.

Une stratégie concertée de prévention et de mise en oeuvre
La question des algues bleu-vert est au cour de l’actualité depuis quelques années. Rappelons que le gouvernement du Québec, afin de contrer ce phénomène dans nos cours d’eau, s’est doté du Plan d’action gouvernemental sur les algues bleu-vert, qui a pour objet principal de réduire les rejets de phosphore dans les cours d’eau. En ce sens, le MAPAQ a créé le Plan d’amélioration de la qualité de l’eau en milieu agricole. De façon particulière, il doit établir, pour chaque région, des actions visant l’amélioration de bassins versants jugés prioritaires. Les mesures proposées permettront aux producteurs agricoles de mieux définir les problèmes environnementaux qui existent dans leur entreprise agricole, en vue de les corriger par la mise en place de bonnes pratiques dans les champs et des aménagements particuliers en bordure des cours d’eau.

Une mobilisation remarquable
La réalisation du Plan d’amélioration de la qualité de l’eau en milieu agricole à l’égard de la rivière L’Ormière a reçu l’adhésion enthousiaste de différents organismes locaux. Les principaux partenaires du MAPAQ dans la mise en ouvre de ce projet sont AGIR Maskinongé, la MRC de Maskinongé, l’UPA Mauricie, le Groupe Envir-Eau-Sol, le Groupement forestier Maskinongé-Lanaudière, le Syndicat des producteurs de bois de la Mauricie, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune, les municipalités de Saint-Justin et de Maskinongé, le Conseil régional de l’environnement, quelques firmes privées et les clients les plus intéressés, à savoir les producteurs agricoles.

À ce propos, précisons que les 17 producteurs situés dans le bassin versant de la rivière L’Ormière pourront bénéficier d’un soutien financier en vertu du programme Prime-Vert du MAPAQ, dont l’aide financière passera de 70 % à 90 % et permettra de couvrir les frais engagés par les producteurs agricoles pour la mise en application de mesures de lutte contre la pollution diffuse. Précisons qu’en vertu du Cadre stratégique pour l’agriculture, Agriculture et Agroalimentaire Canada poursuivra sa participation financière au programme Prime-Vert, notamment pour les volets ayant trait à la réduction de la pollution diffuse.

« La Direction régionale de la Mauricie est fière d’exercer un leadership dans la lutte contre les algues bleu-vert. Il y a fort à parier qu’avec la concertation et l’engagement des acteurs agricoles mauriciens, les objectifs liés à la préservation de l’eau, de l’air et des sols seront plus facilement atteignables pour les producteurs agricoles », a déclaré M. Norman Houle, directeur régional du MAPAQ.

Le Plan d’amélioration de la qualité de l’eau en milieu agricole s’échelonnera sur dix ans. On peut consulter le document Algues bleu-vert (cyanobactéries) dans le site Internet du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires