Apiculture : Jean Glavany veut mieux mesurer les effets des pesticides

France, 18 décembre 2001 – Le ministre de l’Agriculture souhaite que le protocole d’évaluation des pesticides soit précisé afin de « mieux mesurer les effets éventuels sur le comportement des insectes ». L’autorisation de mise en marché de ces produits en France tient déjà compte des risques pour les abeilles, mais les apiculteurs ont très vivement mis en cause un insecticide, le Gaucho, fabriqué par le groupe allemand Bayer et utilisé pour le traitement des semences de tournesol. Suite à leurs protestations, le ministre a suspendu l’utilisation du Gaucho depuis janvier 1999 au nom du principe de précaution. Ses services ont engagé « une étude multifactorielle destinée à comprendre la dépopulation des ruchers et les baisses de miellées ». Le gouvernement déposera prochainement un rapport faisant état des connaissances acquises sur l’incidence des insecticides systémiques sur les populations d’abeilles. De son côté le Parlement européen a adopté une résolution le 13 décembre destinée à favoriser la production de miel et à en améliorer la qualité. Il demande à la Commission européenne et aux Etats membres de veiller à ce que les dossiers soient établis en tenant compte des effets sur l’abeille (mortalité altération du comportement) et que le principe de précaution soit respecté dans ce domaine.

Source : Les Échos

Commentaires