Un appel à l’action face au rapport de la CAPERN

Les groupes représentant le secteur agricole ont bien accueilli dans l’ensemble les 32 recommandations

Après avoir fait couler beaucoup d’encre, la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles (CAPERN) a fait part de ses recommandations qui s’élèvent au nombre de 32. Les recommandations ont été regroupées sous plusieurs sujets. Les impacts des pesticides sur la santé publique et l’environnement font l’objet de 15 recommandations, les […] Lire la suite

L’animatrice Stéphanie Forcier et les trois panelistes : Matthew Dewavrin, Paul Caplette et Louis Robert.

Bio et conventionnel, même combat ?

Un débat sur les pesticides fait ressortir les points de convergence entre les deux modes de production

Les pesticides sont souvent montrés du doigt dans les médias. Un débat sur le sujet, organisé dans le cadre de la Semaine de l’agriculture, de l’alimentation et de la consommation, a donné la parole à trois joueurs impliqués dans ce débat. Consultez les points de vue de l’agronome Louis Robert et des producteurs Paul Caplette et Matthew Dewavrin.


Les chercheurs Axel Mithöfer et Anja Meents examinent un plant de patate douce.

Quand la patate douce passe à l’attaque

Le légume a développé des moyens de défense qu'elle fait aussi partager à ses congénères

Les chercheurs sont toujours curieux d’en savoir plus sur les mécanismes de défenses des plantes, ce qui est parfois appelé l’intelligence des plantes. Un groupe de scientifiques s’est plus précisément concentré sur une tactique de survie développée par la patate douce. Quand cette dernière est attaquée par un prédateur, elle déverse toute une panoplie de […] Lire la suite

Valérie Langlois de l'INRS

L’INRS propose le retrait total de l’atrazine

Les études d’ici et d’ailleurs plaident pour un retrait de l’herbicide en raison de ses impacts sur l’environnement

L’Institut national de la recherche scientifique (INRS) du Québec a fait valoir devant la CAPERN que les effets de l’atrazine étaient tellement importants, même à petites doses, que son retrait était préférable à son maintient, même si son usage est minime au Québec. Le produit qui représente 5% des ventes au Québec de pesticides est […] Lire la suite


Sylvain Lavoie agr. et Vincent Couture pour l'APNC

Le secteur et l’industrie souhaitent de meilleures pratiques

La troisième journée d’audience de la CAPERN a permis d’entendre les Producteurs de grains et l’APNC

Oui, il est possible de faire mieux et les membres de l’industrie, tout comme les producteurs, souhaitent travailler dans ce sens. Cet effort doit être cependant reconnu et soutenu par un accompagnement pour ne pas nuire à la compétitivité des entreprises agricoles dans un environnement commercial très compétitif. C’est en résumé le message qu’on livré […] Lire la suite



Équiterre demande de bannir le glyphosate

Équiterre a demandé de bannir le glyphosate. Tandis que la Fondation David Suzuki a proposé d’interdire l’atrazine, le chlorpyrifos et les néonicotinoïdes.

Bannir les pesticides les plus à risque, investir massivement dans une recherche indépendante, introduire le principe de précaution dans le processus d’homologation des pesticides, voici les principales recommandations formulées par Équiterre et la Fondation David Suzuki lors des audiences de la commission parlementaire sur les pesticides qui a lieu ces jours-ci à Québec.

L'usage des pesticides fait l'objet de débats ici et ailleurs.

Les pesticides à l’Assemblée nationale

Plusieurs intervenants se feront entendre cette semaine sur la question

La Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles (CAPERN) se penche dès lundi le 23 septembre sur l’utilisation des pesticides dans le milieu agricoles et les pratiques innovantes. Pendant quatre jours, les membres de la commission entendront plusieurs intervenants invités à présenter leur point de vue, parmi ceux ayant présenté un […] Lire la suite


Casque de protection

Pesticides : plus jamais sans mon masque!

J’ai adopté le masque depuis trois ans maintenant et je n’y vois que des avantages

Je ne sais pas pourquoi, mais quand j’ai commencé à me protéger pour utiliser mes pesticides, j’ai rapidement adopté les gants et l’habit de protection. Par contre, ça me semblait plus difficile pour ma figure. J’ai finalement adopté le masque complet depuis trois ans maintenant et je n’y vois que des avantages.