Bal des moissons 2009 : les gagnants

Victoriaville (Québec), 14 novembre 2009 – Les noms des gagnantes et des gagnants des différentes catégories de la 34e présentation du Bal des moissons ont été dévoilés, au Colisée Desjardins de Victoriaville. Cette prestigieuse activité vise à souligner la valeur des personnalités et l’excellence des entreprises du secteur agroalimentaire du Centre-du-Québec. Il s’agit là d’une occasion toute spéciale pour faire valoir ce secteur parmi la population. D’ailleurs, cette année, le menu proposé a particulièrement attiré l’attention des invités puisqu’il était entièrement composé de produits centricois.

Sous la présidence d’honneur de M. Sylvain Tremblay, directeur général par intérim du développement régional et du développement durable au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), le Bal des moissons est organisé conjointement par le Conseil régional des sociétés d’agriculture (CRSA), le Mouvement Desjardins et le MAPAQ.

« L’énergie qui émane du milieu agricole et agroalimentaire dans le Centre-du-Québec est remarquable. Un tel dynamisme ne serait pas possible sans l’engagement de gens passionnés qui croient fermement au rayonnement du monde agroalimentaire. Le Bal des moissons en est un bel exemple. C’est une magnifique tradition automnale au Centre-du-Québec », a déclaré M. Tremblay.

Le Conseil régional des sociétés d’agriculture se joint au MAPAQ et à la Fédération des caisses Desjardins du Centre-du-Québec pour féliciter les gagnants et les gagnantes et les encourager à poursuivre leur engagement et à exercer leur influence dans le rayonnement de l’agroalimentaire centricois.

Liste des gagnants et des gagnantes du Bal des moissons 2009

Catégorie « Transformation ou mise en marché » :
André Lemire et Hélène Rouillard, Ferme Odelil, Sainte-Monique
La Ferme Odelil, située à Sainte-Monique, est spécialisée dans la production, la transformation et la vente au détail de viande biologique : boeuf Angus, veau, porc et charcuterie. Elle est la seule entreprise à produire du boeuf Angus pur sang biologique au Québec. Assurant elle-même toutes les étapes de la chaîne de production, à l’exception de l’abattage, l’entreprise exerce un contrôle de qualité exemplaire.

Catégorie « Travailleurs et travailleuses agricoles » :
Gaétan Provencher, Ferme Bergeroy Holstein, Saint-Samuel
Gaétan Provencher est un employé exemplaire. Il est le seul responsable de l’alimentation d’un troupeau laitier de près de 400 têtes. Gaétan travaille dans le milieu agricole depuis qu’il est très jeune. Il connaît donc toutes les facettes du métier, ce qui fait de lui un employé très polyvalent.

Catégorie « Chef de file » :
Ghislain Gervais, Coop Agrilait, Saint-Guillaume
Ghislain Gervais est le président de la Coop Agrilait depuis déjà dix ans. Ses qualités de gestionnaire et son sens de l’initiative ont réellement fait évoluer l’entreprise. Ainsi, depuis qu’il est en poste, le chiffre d’affaires de l’entreprise a doublé, tout comme le nombre d’employés. En outre, l’entreprise est reconnue à l’échelle provinciale pour ses actions en matière d’économie d’énergie.

Catégorie « Jeunes » :
Yann et Charles Rioux, Ferme Gambler inc., Tingwick
Cette entreprise laitière moderne, située à Tingwick, compte 440 têtes. Les deux jeunes pères de famille dirigent la ferme depuis près de dix ans. Ils ont fait plusieurs investissements, notamment pour la reconstruction de l’étable, et agrandi l’espace par trois, pour ainsi augmenter la production. Grâce au dynamisme et au savoir-faire de ses deux actionnaires, l’entreprise se distingue par sa productivité et son efficacité.

Mention « Aide à la formation agricole de la relève » :
Réal Doyon et Carole Côté, Ferme Docovolait, Wickham
Les propriétaires de cette ferme laitière et avicole ont transmis leur passion à leurs enfants, pour ainsi assurer la pérennité de l’entreprise. Leur fils aîné, Philippe, est titulaire d’un diplôme d’études professionnelles en production laitière et il est aujourd’hui actionnaire de l’entreprise. Quant à leur fille, Vanessa, elle a obtenu un diplôme d’études collégiales en techniques de diététique; elle travaille au contrôle de la qualité de l’entreprise.

Catégorie « Services » :
Camille Desmarais, Drummondville
Camille Desmarais a été géographe au service de la Direction régionale du Centre-du-Québec du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation pendant 35 ans. Il a collaboré à plusieurs projets importants tout au long de sa carrière. L’accessibilité aux prévisions météo agricoles, la campagne d’implantation des haies brise-vent au Québec, le développement d’un éventail de nouvelles technologies en sont de beaux exemples. Bien qu’il soit à la retraite, il contribue encore à certains dossiers d’innovation technologique, comme les étangs régulateurs et épurateurs des eaux.

Catégorie « Pratiques agricoles » :
Gilbert, Ghislain et Guy Dubuc, Ferme Dubuc et Frères inc., Sainte-Eulalie
La famille Dubuc exploite un troupeau de 400 têtes de race charolaise. Les membres de cette famille font partie de l’élite des éleveurs de bovins et, grâce à leurs efforts constants en matière de gestion, de régie et d’amélioration du bétail, ils obtiennent des résultats très enviables dans leur secteur de production.

Prix « Pratiques agroenvironnementales » :
Pierre-Henri Rossier, Jacqueline Muller Robert et Isabelle Lafontaine,
Ferme Rodovanel inc., Chesterville
Arrivée au Québec en 1997, la famille Rossier a à coeur la protection de l’environnement. Elle a adopté plusieurs pratiques agroenvironnementales bénéfiques au sein de son entreprise. Les propriétaires réussissent, entre autres choses, à optimiser la gestion des fertilisants et à réduire le travail du sol en optant pour le semis direct.

Mention « Coup de coeur » :
Guillaume Poirier et Isabelle Turcotte, La Crue des eaux SENC, Saint-Majorique
Partis de peu, Isabelle Turcotte et Guillaume Poirier ont réussi à s’établir et ont fait grandir et prospérer l’entreprise laitière, en passant de 8 génisses Holstein à 70 têtes Holstein, dont 45 vaches adultes.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires