Bientôt un outil pour mieux protéger les produits du terroir

Québec (Québec), 8 avril 2004 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, a annoncé son intention de mettre en place, dès l’automne prochain, un programme d’enregistrement des produits qui encadrera l’utilisation des dénominations « terroir », « fermier » et « artisanal ».

Au cours des prochaines semaines, la ministre procédera à une consultation du milieu, ce qui permettra d’apporter les ajustements nécessaires à ce programme. La ministre a précisé que « cette initiative vise à protéger le potentiel des produits de niche et du terroir. Elle contribuera grandement à l’essor de ces derniers, stimulera la croissance du secteur de la transformation alimentaire et appuiera le dynamisme des régions ».

Grâce à ce programme d’enregistrement volontaire, les producteurs et les transformateurs établis au Québec qui répondront aux exigences fixées pourront utiliser les dénominations « terroir », « fermier » et « artisanal » pour leurs produits. Toute entreprise qui désirera y adhérer devra d’abord satisfaire aux critères établis par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), lequel validera les informations fournies par le producteur ou le transformateur et procédera à l’attribution d’un label d’authenticité exclusif. Celui-ci, propriété du Ministère, assurera donc au consommateur que le produit est authentique.

Présenté à la fin mars à la Filière agroalimentaire du Québec par la ministre, ce programme constitue une réponse à un besoin exprimé par le milieu et s’inscrit dans le suivi du rapport du groupe de travail sur les appellations réservées et les produits du terroir (rapport Desjardins). On peut consulter ce rapport et la présentation de la ministre dans le site du Ministère.

Précisons que la Filière agroalimentaire du Québec est constituée des principaux décideurs de chacun des maillons de l’agroalimentaire et qu’elle a pour mandat d’assurer la concertation du milieu et la coordination de son développement.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires