Bilan annuel de la Financière agricole de la Capitale-Nationale

Lévis (Québec), 30 octobre 2008 – La Financière agricole du Québec dévoile le bilan 2007-2008 de ses activités auprès des entreprises agricoles de la région de la Capitale-Nationale. Ce bilan en matière de financement et d’assurance témoigne du rôle de chef de file de l’organisation dans le développement et la pérennité des entreprises agricoles québécoises.

« Par ce bilan, La Financière agricole démontre toute l’importance de sonsoutien auprès des productrices et producteurs de la région et de lacontribution de ceux-ci au développement économique régional. Par sesinterventions structurantes, La Financière agricole exerce en effet un rôlemajeur, à la fois comme partenaire stratégique des entrepreneurs agricoles,mais aussi comme partenaire d’affaires des petites et moyennes entreprisesagroalimentaires » a mentionné M. Jacques Brind’Amour, président-directeurgénéral de La Financière agricole du Québec.

Financement

Dans la région de la Capitale-Nationale, on compte 1 157 exploitationsagricoles. Celles-ci génèrent des ventes annuelles de 200 millions de dollars.Au total, les prêts consentis représentent 20 millions de dollars, soit 3 % del’ensemble des prêts de La Financière agricole pour l’année 2007-2008. De cemontant, 14 millions de dollars ont été consentis aux entreprises laitières,horticoles et bovines.

Assurance et de protection du revenu

Les entreprises agricoles doivent composer avec divers facteursimprévisibles, tels que les fluctuations des prix du marché ou les aléasclimatiques. En effet, 22,4 millions de dollars ont été alloués auxproductrices et producteurs de la région. Plus spécifiquement, lesinterventions du Programme canadien de stabilisation du revenu agricole(maintenant appelé Agri-stabilité) auprès de 264 participants de la régionsont de l’ordre de 7,3 millions de dollars. En complément à ce programme, descompensations de 13,5 millions de dollars ont été versées par le Programmed’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA), principalement pourles secteurs céréalier, bovin et porcin. En ce qui concerne le Programmed’assurance récolte (ASREC), près de 1,6 million de dollars ont été accordésen indemnités.

Relève agricole

Au cours de 2007-2008, La Financière agricole est intervenue directementpour appuyer financièrement 22 jeunes producteurs et productrices de la régiondans leur projet d’établissement ou de démarrage. Les subventions audémarrage, à l’encadrement et à l’établissement totalisent ainsi près de542 000 dollars. A cela s’ajoutent des tarifications avantageuses dansl’application des autres programmes, notamment au chapitre du financement etde l’ASRA.

A propos de La Financière agricole

Avec un encours de prêts qui atteint 4,3 milliards de dollars et desvaleurs assurées qui s’élèvent à plus de 4,6 milliards de dollars, LaFinancière agricole joue un rôle de premier plan dans le développement dusecteur agricole et agroalimentaire québécois. Pour assurer la stabilitééconomique et financière des entreprises, elle met à leur disposition desproduits et des services de qualité en matière de protection du revenu etd’assurance agricole, de capital de risque, ainsi que de financement agricoleet forestier. Pour ce faire, elle compte sur une équipe multidisciplinaire quioeuvre dans un réseau de centres et de comptoirs de services répartis surl’ensemble du territoire québécois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ)
http://www.fraq.qc.ca/

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Programmes financiers pour l’agriculture
http://www.agr.gc.ca/ffp

Commentaires