Bilan de la CCB pour 1999-2000

Winnipeg (Manitoba), le 2 août 2000 – La CCB a tenu aujourd’hui sa conférence de presse annuelle marquant la fin de la campagne. Greg Arason, président directeur général et Ken Ritter, président du conseil d’administration, ont fait le tour des événements marquants de la campagne 1999-2000.







« Les objectifs que nous nous étions fixés en matière de transports et de commercialisation sur 1999-2000, nous les avons réalisés et à l’occasion, nous avons même passé ces objectifs, » indiquait Arason. « Malheureusement pour les prix, les réserves importantes dans le monde se sont fait sentir tout au long de la campagne. »


« Les objectifs que nous nous étions fixés en matière de transports et de commercialisation sur 1999-2000, nous les avons réalisés et à l’occasion, nous avons même passé ces objectifs, » indiquait Arason. « Malheureusement pour les prix, les réserves importantes dans le monde se sont fait sentir tout au long de la campagne. »

Arason faisait remarquer que la CCB avait exporté 19 millions tonnes environ de céréales en 1999-00, soit plus de 25 pour 100 de plus que les 15,1 millions de tonnes exportés en 1998-99. La CCB affichait en outre des revenus nets en despatch pour la troisième année consécutive – le despatch correspondant à la prime au chargement ponctuel des navires. Ces revenus de despatch ajoutent une marge de 6 millions de dollars au revenu des producteurs. Au cours des trois dernières années, la CCB a récupéré plus de 17 millions de dollars en revenus de despatch.

En 1999-00, comme sur l’année précédente, les blés et blés durs de grade élevé et à haute teneur en protéines étaient livrés régulièrement tout au long de la campagne pour répondre à la demande de s clients désireux de s’approvisionner en blé canadien de qualité supérieure. Les grades intermédiaires en revanche étaient expédiés plus tôt, de façon à contrer la concurrence d’autres fournisseurs plus avant dans la campagne. On a commercialisé l’orge de premier choix (aux fins de la consommation humaine) plus tard que d’habitude de façon à profiter des problèmes de qualité aux États-Unis. Quant aux exportations d’orge fourragère sur la campagne 1999-2000, elles devraient atteindre 600 000 tonnes.

L’Iran, avec des achats dépassant les 3,4 millions de tonnes, représentait en 1999-2000 le plus important client du Canada en volumes de blé – blé dur excepté. L’année précédente, l’Iran ne figurait pas parmi les cinq principaux importateurs. L’industrie domestique canadienne achetait plus de 2,1 millions de tonnes et constituait toujours un utilisateur de premier ordre de blé des Prairies. De même pour l’orge 1er choix: l’industrie canadienne de la transformation, avec plus d’un million de tonnes, représentait un acheteur important d’orge de premier choix. En ce qui concerne le blé dur, l’Algérie gardait la première place en termes du volume qu’elle se procurait. Les exportations d’orge fourragère augmentaient sensiblement en 1999-2000, compte-tenu du fait que le Japon, principal client, achetait trois fois plus que l’année précédente.

En raison d’une diminution prévue des stocks, les prévisions des prix du blé meunier, de l’orge fourragère et de l’orge de premier choix à 2 rangs sont légèrement supérieurs aux cours de l’an dernier. En revanche, en ce qui concerne le blé dur et l’orge à 6 rangs, les prix devraient rester peu encourageants l’an prochain à cause des réserves importantes des principales régions exportatrices d’une part et à cause de la présence accrue de nouveaux exportateurs.

Greg Arason faisait remarquer que, si l’Union Européenne semblait s’engager vers une diminution de ses subventions aux exportations, il espérait que les négociations de l’OMC allaient porter sur la réduction de toutes subventions des États-Unis et de l’Union Européenne.

« Si c’est une augmentation des mesures de soutien direct qui doi remplacer les subventions à l’exportation, les producteurs américains et européens vont continuer de sur-produire, » expliquait Greg Arason. « Et les producteurs des autres régions, Canada compris, vont continuer de se ressentir des résultats de cette surproduction, c’est-à-dire de bas prix. »

Dans son exposé, Ken Ritter faisait remarquer en substance que la CCB avait entrepris d’importantes initiatives pour mieux répondre aux attentes des agriculteurs et améliorer leurs marges.

« Le travail en profondeur que nous avons mené avec d’autres organisations agricoles en matière de transport porte ses fruits, » expliquait-il. « Le nouvel accord sur le transport devrait se traduire par un système plus concurrentiel et à moindres frais pour le compte des producteurs, tout en assurant un service de meilleure qualité pour nos clients dans le monde. »

Ken Ritter abordait les autres initiatives réussies durant la dernière campagne agricole. Il mentionnait les 41 réunions conduites au printemps par les administrateurs avec les producteurs des Prairies, la vérification des opérations de la CCB par le Vérificateur général du Canada ainsi que les nouvelles options en termes de tarification et de paiement introduites pour permettre aux producteurs d’avoir plus de flexibilité à la tarification de leur grain CCB.

« Les producteurs qui veulent davantage de flexibilité dans leur trésorerie ont bien reçu ces options de tarification, » expliquait Ken Ritter. « Nous avons toujours dit que ces options ne marquaient qu’un début. Durant la campagne à venir, nous prévoyons d’étendre la programmation à prix fixe pour y ajouter des cotations journalières et, éventuellement, d’étendre cette programmation à d’autres classes de grains. »

Les journalistes qui n’auraient pas pu participer directement à la conférence pourront en écouter l’enregistrement en composant le (416) 626-4100 après 17 heures, merceredi (numéro de réservation #15932358). Cet enregistrement comprend la période de questions et sera disponible jusqu’au vendredi 4 août, 11 heures (heure de Winnipeg).

La CCB est la plus importante agence au monde de commercialisation d’orge et de blé qui soit contrôlée par les producteurs. Avec son siège social à Winnipeg (Manitoba), la CCB est l’un des principaux exportateurs canadiens et la source la pus importante de devises étrangères. Écoulant l’orge et le blé cultivés dans les Prairies dans plus de 70 pays à travers le monde, la CCB restitue l’intégralité du produit des ventes, moins frais de mise en marché, aux producteurs de l’Ouest canadien.

Plus importants
clients de la CCB, par compte de mise en commun 1/

1999-00 *

1998-99

BLÉ (sauf blé dur)

Pays

Quantité

Pays

Quantité

(-000 t)

(-000 t)

Iran

3,307

Canada

2,233

Canada

2,154

Japon

1,311

Japon

1,225

U.S.A.

1,191

U.S.A.

1,307

Indonésie

719

Mexique

798

Mexique

641

BLÉ DUR

Pays

Quantité

Pays

Quantité

(-000 t)

(-000 t)

Algérie

1,479

Algérie

1,479

Maroc

472

U.S.A.

658

Venezuela

360

Maroc

338

U.S.A.

292

Canada

295

Canada

298

Italie

273

ORGE FOURRAGÈRE

Pays

Quantité

Pays

Quantité

(-000 t)

(-000 t)

Japon

342

Japon

123

Arabie Saoudite

160

U.S.A.

9

U.S.A.

38

Émirats Arabes Unis

35

Corée

21

ORGE 1ER
CHOIX

Pays

Quantité

Pays

Quantité

(-000 t)

(-000 t)

Canada

1,150

Canada

989

U.S.

558

U.S.

555

China

428

China

291

Mexico

99

Mexico

62

Japan

40

Japan

60

*chiffres provisoires
1/Produits dérivés exclus

Sources:
CCG: Exportations de céréales canadiennes, 1998-99
CCB: Programmes de ventes 1999-2000


Volume des exportations
de grain de l’Ouest canadien par port
1999-00,
et 1998-99 *

(-000 tonnes)

Blé Blé dur Orge Avoine Seigle Lin Canola Total
Vancouver

1999-00

6 480,8

896,0

932,5

25,8

1,3

64,1

3 341,8

11 742,3

1998-99

5 578,6

1 104,5

474,7

47,6

1,6

102,1

3 298,2

10 607,3

Prince Rupert

1999-00

3 247,7

3,0

109,5

1,1

4,0

3 365,3

1998-99

1 247,5

6,3

1,1

1 254,9

Churchill

1999-00

275,3

87,5

362,8

1998-99

330,6

8,8

339,4

Thunder Bay

1999-00

828,3

389,8

238,4

202,9

327,6

171,4

2 158,4

1998-99

682,4

257,5

255,8

163,8

445,9

293,4

2 098,8

Ports du St-Laurent

1999-00

1 565,1

1 810,1

0,1

2,1

14,5

3 391,9

1998-99

1 302,8

1 772,8

3,1

11,9

37,5

3 128,1

Côte atlantique

1999-00

31,1

31,1

1998-99

80,3

80,3

Expéditions de l’intérieur

1999-00

1 127,4

295,8

399,4

794,2

36,5

103,5

277,9

3 034,7

1998-99

1 140,2

667,6

370,3

821,6

43,6

116,8

248,9

3 409,0

Volume total des exportations

1999-00

13 555,7

3 482,2

1 679,9

1 026,1

37,8

509,7

3 795,1

24 086,5

1998-99

10 362,4

3 817,5

1 100,7

1 036,1

45,2

677,8

3 877,9

20 917,7

1/ Chiffres provisoires. Les chiffres de la campagne 1999-00 datent du
23 juillet 2000.
* Source: Commission canadienne des grains


Paiements CCB: 1995-1996
– 2000-01

(grain rendu St-Laurent ou
Vancouver, en dollars par tonne)

Blé roux de printemps
de l’Ouest canadien No. 1 (12,5)

Produit

Compte

Paiement

Paiement

Paiement

total

commun

initial

Ajustement

intérimaire

final

obtenu

2000-01

140,00

1999-00

134,00

38,00

1998-99

140,00

39,00

9,00

6,08

184,08

1997-98

138,00

42,00

8,00

10,76

190,76

1996-97

194,00

10,00

8,20

208,20

1995-96

166,00

86,00

8,16

254,16

Blé dur ambré de l’Ouest canadien
No. 1 (12,5)

Produit

Compte

Paiement

Paiement

Paiement

total

commun

initial

Ajustement

intérimaire

final

obtenu

2000-01

143,00

1999-00

135,00

50,00

1998-99

140,00

42,00

8,00

15,03

205,03

1997-98

183,00

81,00

6,00

13,28

283,28

1996-97

172,00

55,00

32,76

259,76

1995-96

165,00

106,00

18,00

18,69

311,69

Orge de l’Ouest canadien No. 1

Produit

Compte

Paiement

Paiement

Paiement

total

commun

initial

Ajustement

intérimaire

final

obtenu

2000-01

95,00

1999-00

85,00

38,00

1998-99

85,00

45,00

7,00

10,50

147,50

1997-98

95,00

16,00

10,02

121,02

1996-97

137,00

8,00

5,97

150,97

1995-96

115,00

82,00

8,49

205,49

Orge à 2 rangs Special Select
– Ouest canadien

Produit

Compte

Paiement

Paiement

Paiement

total

commun

initial

Ajustement

intérimaire

final

obtenu

2000-01

142,00

1999-00

130,00

49,00

1998-99

138,00

20,00

7,00

7,36

172,36

1997-98

149,00

34,00

4,00

9,32

196,32

1996-97

180,00

45,00

3,82

228,82

1995-96

145,00

92,00

11,99

248,99

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé

http://www.cwb.ca/

Commentaires