Bilan du secteur agricole au 31 décembre 2006

Ottawa (Ontario), 16 janvier 2008 – Les capitaux propres agricoles au Canada ont augmenté de 1,6 % en 2006 pour passer à 192,9 milliards de dollars, l’actif ayant crû plus rapidement que le passif. Les capitaux propres de 2006 étaient supérieurs de 4,5 % à la moyenne quinquennale précédente pour la période de 2001 à 2005. Le Québec est la seule province à afficher une diminution des capitaux propres en 2006.

L’actif des fermes a progressé de 2,1 % pour atteindre 241,0 milliards de dollars à la fin de 2006. La valeur des immobilisations agricoles, qui représente près des deux tiers de l’actif agricole total, a principalement contribué à l’augmentation de l’actif en progressant de 3,1 % pour s’établir à 148,7 milliards de dollars tout en maintenant la tendance à la hausse à long terme amorcée en 1988. La valeur des stocks agricoles a également été un facteur, en hausse de 653 millions de dollars en 2006, la hausse de la valeur des cultures et des stocks d’intrants ayant plus que contrebalancé la baisse de la valeur de la volaille et des stocks de bétail de marché.

Le passif des fermes a grimpé de 4,4 % par rapport à 2005 pour atteindre 48,0 milliards de dollars. Il s’agit de la 13e hausse annuelle consécutive. Le passif à court terme a fléchi de 1,0 %, et le passif à long terme a enregistré une hausse annuelle de 6,0 %. L’Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick étaient les seules provinces qui ont enregistré une baisse du passif en 2006.

Le ratio d’endettement a crû pour une 11e année consécutive pour atteindre un sommet de 19,9 % en 2006. Ce ratio mesure la dépendance des entreprises agricoles envers le crédit. Le précédent sommet de 19,5 % avait été atteint en 2005.

Après avoir affiché un creux inégalé en 2005, le ratio du fonds de roulement a augmenté légèrement en 2006 pour passer de 1,944 en 2005 à 2,075 en 2006. L’affaissement des ratios que l’on a enregistré depuis 2003 signifie que les exploitants du secteur de l’agriculture étaient moins en mesure de payer les dettes à court terme que durant les périodes précédentes. La moyenne décennale précédente du ratio du fonds de roulement était de 2,656.

Le ratio de couverture de l’intérêt évalue la capacité de payer les frais d’intérêt au moyen du revenu net produit (avant les intérêts et les taxes). Ce ratio est tombé pour passer à un creux sans précédent de 1,543 en 2006, les producteurs ayant été confrontés à des niveaux d’endettements record et à des taux d’intérêt plus élevés. Le ratio était de 2,604 en 2005, et la moyenne décennale (de 1996 à 2005) était de 2,719.

Le rendement des capitaux propres a également chuté pour s’établir à un creux inégalé de 0,8 % en 2006. Il s’agit d’un deuxième recul annuel consécutif après avoir atteint son plus haut niveau en huit ans (2,9 %) en 2004. La moyenne quinquennale précédente et la moyenne décennale précédente étaient toutes deux de 2,2 %.

À la suite de la diffusion des données du Recensement de l’agriculture de 2006 le 16 mai 2007, les estimations du bilan du secteur agricole au 31 décembre et les autres données contenues dans la collection Statistiques économiques agricoles seront modifiées au besoin. L’ensemble complet de ces modifications sera annoncé lors d’une prochaine diffusion de la collection dans Le Quotidien.

La publication Bilan du secteur agricole : statistiques économiques agricoles, janvier 2008, vol. 6, n° 2 (21-016-XWF, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web. Sous Publications Internet gratuites, choisissez Agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires