Bové invite les Européens à rejeter l’utilisation des OGM

Bruxelles (Belgique), 20 octobre 2004 – L’ancien porte-parole de la Confédération paysanne, José Bové, a appelé les Européens à participer à des opérations de désobéissance civile pour dire leur rejet de l’utilisation d’organismes génétiquement modifiés (OGM).

“La démocratie n’a plus de sens en Europe à partir du moment où la Commission européenne nous dit que nous devons utiliser des OGM”, a dit l’actuel membre du bureau de la Via campesina lors d’une conférence de presse.

“En tant que paysans et citoyens, la seule chose qu’il nous reste à faire est de participer directement à des mouvements de désobéissance civile.”

“Les citoyens doivent faire pression sur leur propre gouvernement et sur la Commission européenne”, a dit Bové, un des chefs de file du mouvement des Faucheurs volontaires, qui a récemment participé à des opérations de fauchage de champs d’OGM en France.

“Si cela doit nous conduire en prison, alors nous serons des milliers”, a-t-il ajouté, en précisant que ce genre d’opération devait être publique et non-violente.

La Commission européenne devrait assouplir l’an prochain la législation pour permettre l’importation de produits alimentaires à base d’OGM, en dépit des réserves que suscite cette technologie auprès des différents gouvernements de l’UE. A en croire les sondages, 70% des consommateurs européens sont contre les aliments génétiquement modifiés.

Le moratoire de cinq ans sur les importations de produits OGM est devenu caduque au printemps dernier car il n’a pas été renouvelé.

Les actions de désobéissance civile des militants écologistes et paysans en France ont valu à certains, dont José Bové, des peines d’emprisonnement.

“Depuis que nous avons commencé ces opérations illégales, 50% des Français disent les approuver, même si elles sont illégales”, s’est enorgueilli le militant altermondialiste.

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Confédération paysanne
http://www.confederationpaysanne.fr/

Commentaires