Canicule en France : 5 millions d’euros pour les éleveurs « hors sol »

Paris (France), 17 septembre 2003 – L’évaluation de l’impact de la canicule qui a sévi en France au début du mois d’août a révélé que les éleveurs de productions « hors-sol » (porcs, volailles et lapins) ont été particulièrement affectés par ce phénomène climatique avec des mortalités exceptionnelles dans les élevages.

S’agissant de productions animales en bâtiments, les éleveurs ont la possibilité de souscrire des garanties d’assurance contre le risque de surmortalité par « coup de chaleur ». En conséquence, les éleveurs « hors-sol » ne peuvent bénéficier en tant que tels de la procédure des calamités agricoles engagée par le gouvernement pour venir en aide aux exploitants victimes de la sécheresse.

Afin de prendre en compte la situation de détresse financière des éleveurs « hors-sol » les plus touchés, le ministre a décidé de réserver une quote-part du « FAC(*) sécheresse », d’un montant de 5 millions d’euros, à ces producteurs. L’instruction des dossiers des éleveurs « hors-sol » bénéficiaires du FAC sera assurée par les Directions Départementales de l’Agriculture et de la Forêt (DDAF), dans le cadre de la Commission Départementale d’Orientation Agricole. Les éleveurs qui sollicitent le bénéfice du FAC et qui ne sont pas assurés contre le risque « coup de chaud » seront invités à souscrire une garantie contre ce risque pour les cinq prochaines années.

La répartition de l’enveloppe entre les départements a été déterminée à partir d’une estimation des pertes enregistrées dans les élevages « hors-sol » établie au plus près du terrain. Les régions Bretagne et Pays de Loire seront les principales bénéficiaires de ce dispositif.

Commentaires