Capital Agritech inc. annonce son opération admissible avec PIGBOSS suivi croissance inc.

Montréal (Québec), 13 juin 2007 – Capital Agritech inc. est heureuse d’annoncer la signature d’un accord de principe en date du 28 mai 2007 avec PIGBOSS suivi croissance inc. visant la réalisation de son opération admissible aux fins de la politique 2.4 de la Bourse de croissance TSX et qui consistera soit (i) en l’acquisition (l’« acquisition des actions ») de la totalité des actions émises et en circulation de Pigboss par le biais d’une convention d’achat d’actions conclue entre Agritech, Pigboss et les actionnaires de Pigboss , soit (ii) en la fusion ordinaire d’Agritech et de Pigboss par le biais d’une convention de fusion devant intervenir entre Agritech et Pigboss dans le but de former l’émetteur résultant qui prendra le nom de PIGBOSS suivi croissance inc.

La réalisation de l’opération admissible sera, entre autres, sujette à la conclusion de la convention de fusion entre les parties ou à la convention d’achat d’actions et à l’approbation des actionnaires d’Agritech ainsi qu’à d’autres conditions usuelles pour ce type de transaction, dont notamment l’approbation des autorités réglementaires.

Financement concomitant
De façon concomitante, la Compagnie prévoit offrir de vendre, par voie de prospectus et par l’entremise de Industrielle Alliance Valeurs mobilières inc., aux acheteurs qui résident dans la province du Québec, un nombre minimal de 5 750 000 unités et un nombre maximal de 10 000 000 d’unités de la Compagnie (chacune une « unité ») au prix de 0,40 $ l’unité pour un produit brut minimum de 2 300 000 $ et un produit brut maximal de 4 000 000 $. Chaque unité est composée d’une action ordinaire de la Compagnie et d’un demi-bon de souscription d’action ordinaire d’Agritech. Chaque bon de souscription permet à son porteur de souscrire, en tout temps, dans les 24 mois suivant la date de clôture, à une action ordinaire d’Agritech au prix de 0,65 $ par action ordinaire d’Agritech.

Pigboss suivi croissance inc. a été constituée suite à la fusion le 24 octobre 2006 de Porc-Tech inc., une compagnie constituée en date du 25 juillet 2003 en vertu de la Loi sur les compagnies du Québec, de 9131-9012 Québec inc. et de 9132-1877 Québec inc. Le siège social et principal établissement de Pigboss est situé au 1106, rue Principale, Saint-Agapit (Québec) G0S 1Z0. Pigboss a décidé d’innover, en concentrant ses efforts, sur l’aspect de la régie de la consommation alimentaire porcine. C’est un facteur qui influence grandement la productivité et la rentabilité des élevages porcins, tant au niveau de la mise bas que de la gestation et de l’engraissement des porcelets. Dans un premier temps, Pigboss a conçu un système d’alimentation interactif pour truies en lactation, le « Pigboss 16/21 », qu’il assemblera et distribuera au cours de la prochaine année. Ce système permet d’alimenter les truies en fonction de leurs besoins individuels, selon un mode interactif.

L’opération admissible n’est pas une opération entre parties ayant un lien de dépendance.

Evaluation de Pigboss
En vertu de l’accord de principe, Agritech et Pigboss prévoient conclure, selon la première alternative, la convention d’achat d’actions en vertu de laquelle les actionnaires de Pigboss recevront 37 500 000 actions d’Agritech émises au prix attribué et convenu de 0,40 $ chacune, pour un total de 15 000 000 $, ce qui correspond à la valeur de Pigboss négociée entre les parties.

Dans le cadre de la convention de fusion, selon la seconde alternative, les actionnaires de Pigboss recevront 4,4980715 actions ordinaires d’Agritech ayant chacune une valeur attribuée et convenue de 0,40 $ en échange de chacune des 8 336 906 actions de Pigboss, soit un total d’environ 15 000 000 $.

De plus 500 000 options émises dans Pigboss seront converties ou versées selon l’alternative utilisée en fonction d’un ratio de 4.4980715. Il y aura donc 2 249 036 options de transférées ou versées aux détenteurs des options de Pigboss. De ces options 1 484 364 ont un prix d’exercice de 0,11 $ et ont une échéance le 31 décembre 2008 et pour les 764 672 options restantes le prix d’exercice est de 0.22 $ et elles expirent le 1er octobre 2010.

Dépôts, prêts et avances accordés à Pigboss
Dans le cadre de ses négociations avec Pigboss, Agritech a accordé à Pigboss une avance prenant la forme d’un prêt non garanti de 25 000 $ au total afin de préserver des éléments d’actif.

Agritech entend en outre accorder à Pigboss un prêt d’un montant maximum de 175 000 $ avant la clôture de l’opération admissible selon les modalités commerciales d’usage en vigueur pour ce genre de prêt et sous réserve de l’approbation préalable de la Bourse et des conditions que pourrait imposer la Bourse pour consentir à ce que le prêt soit effectué par Agritech en faveur de Pigboss.

Parrainage de l’opération admissible
Industrielle, sous réserve de la réalisation d’une vérification diligente jugée satisfaisante, a accepté d’agir en qualité de parrain pour les fins de l’opération admissible. On ne saurait interpréter un tel engagement comme un gage du bien-fondé de l’opération admissible ou de la probabilité de sa réalisation.

Capital-actions d’Agritech et allocation d’options
Le capital-actions autorisé d’Agritech se compose d’un nombre illimité d’actions ordinaires, dont 3 081 800 actions ordinaires sont actuellement émises et en circulation. Aucune option ni aucun autre droit d’achat d’actions ou titre convertible en actions dans le capital-actions d’Agritech n’a été autorisé ni ne sera émis et en circulation, à l’exception des 160 000 options d’achat d’actions octroyées aux administrateurs d’Agritech leur permettant de souscrire à des actions ordinaires d’Agritech au prix de 0,20 $ l’action pendant une période de cinq ans à compter de leur date d’octroi et 208 180 options octroyées à CTI Capital Inc. selon les mêmes conditions dans le cadre du premier appel public à l’épargne d’Agritech.

A propos de Pigboss
Constituée le 24 octobre 2006, suite à la fusion de Porc-Tech inc., de 9131-9012 Québec inc. et de 9132-1877 Québec inc. (le « regroupement »), Pigboss suivi croissance inc. a repris et regroupé les activités de ces compagnies dans le domaine de l’automatisation interactive de l’alimentation porcine qui contrôle la fréquence et le dosage des portions, selon les besoins de chaque animal. Cela permet de diminuer la perte de gras dorsal, de diminuer la perte de poids corporel, d’augmenter le GMQ (gain moyen quotidien en poids) des porcelets, d’augmenter la prolificité (le nombre de naissances totales) lors de la portée suivante et de réduire l’intervalle sevrage ostrus (ISO : intervalle de temps requis pour le retour en chaleur après sevrage) et l’intervalle sevrage saillie fécondante (ISSF : intervalle de temps requis pour confirmer que la saillie est fécondante après sevrage). Cette automatisation permet aussi de diminuer les besoins en matière de main-d’oeuvre et de formation à l’égard de l’alimentation porcine.

Pigboss dispose à l’heure actuelle d’un produit phare qui est en exploitation dans l’industrie et de plusieurs produits qui en sont au stade de développement.

Le marché de la production porcine se divise en deux grands groupes. Il y a d’un côté la production de type industriel et de l’autre la production de type familial. Dans le but de s’adapter aux caractéristiques particulières de ces deux marchés fort différents, Pigboss a développé deux approches pour y introduire sa technologie.

Pigboss comprend l’influence qu’ont certains grands producteurs industriels, reconnus par leurs pairs, et mise sur cette influence pour promouvoir son produit. Ainsi, Pigboss présente son produit elle-même à ceux des producteurs industriels qui sont reconnus comme influents. Une approche individualisée et personnalisée est privilégiée. Pigboss utilise des moyens diversifiés (étude de rentabilité personnalisée directement sur leur site d’exploitation et autres avenues à la demande des clients) pour faire la démonstration de tous les avantages du produit Pigboss 16/21 et de sa rentabilité.

D’un autre côté, Pigboss prévoit établir des partenariats avec des distributeurs locaux pour présenter les produits aux producteurs de petite et moyenne taille qui se rapprochent plus du model familial. Ces collaborateurs connaissent bien les producteurs qui sont établis sur leur territoire, et sont donc en mesure de bien cibler ceux qui démontrent de l’ouverture aux nouvelles technologies. Cette façon de faire devrait permettre de minimiser les coûts de mise en marché.

Commentaires