CNH déclare un bénéfice de 193 M$ en 2004 avant les charges de restructuration

Illinois (États-Unis), 3 février 2005 – CNH Global N.V. a communiqué un bénéfice net de 26 M$ pour le quatrième trimestre 2004, comparativement à une perte nette de 111 M$ pour la même période de l’exercice précédent. Ces résultats comprennent les charges derestructuration après impôts de 22 M$ et de 140 M$, respectivement, pour cesdeux périodes. Le bénéfice de base par action a atteint 0,19 $ (0,11 $ pour lebénéfice par action après dilution) au quatrième trimestre 2004, par rapport àune perte nette de 0,84 $ par action (0,84 $ pour la perte par action aprèsdilution) pour le quatrième trimestre 2003.

Pour l’exercice, CNH a affiché un bénéfice net de 125 M$ en 2004, enregard d’une perte nette de 157 M$ en 2003. Ces résultats incluent des chargesde restructuration avant impôts de 68 M$ et de 187 M$, respectivement, pourles deux périodes. Le bénéfice de base par action de l’exercice s’est chiffréà 0,94 $ (0,54 $ pour le bénéfice dilué par action), comparativement à uneperte nette de 1,19 $ par action (perte diluée de 1,19 $ par action) en 2003.

Abstraction faite des charges de restructuration après impôts, CNH adégagé un bénéfice net de 193 M$ en 2004, par rapport à un bénéfice net de30 M$ en 2003. Cette hausse de 163 M$ sur douze mois surpasse les attentes dela société. Elle a été enregistrée malgré un recul des ventes d’équipementagricole au quatrième trimestre, essentiellement dû à la réduction généraledes stocks des concessionnaires et de la société découlant surtout des ventesnord-américaines de moissonneuses-batteuses à la suite de la fermeture del’usine de fabrication d’East Moline.

« Les employés de CNH peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli en2004 », a déclaré Paolo Monferino, président et chef de la direction de lasociété. « Au cours de l’exercice, nous avons mené à bien toutes les activitésrelatives à la fusion. Même si de nouveaux défis se profilent à l’horizon,principalement en raison de l’augmentation du prix de certaines matières, enparticulier l’acier, et du ralentissement de certains de nos principauxmarchés, notre situation est maintenant plus solide et nous prévoyons que lesproduits d’exploitation et le bénéfice net continueront de croître en 2005. »

Ventes d’équipement agricole au quatrième trimestre
Les ventes nettes d’équipement agricole, qui se sont chiffrées à 1,9 G$pour le trimestre, sont pratiquement équivalentes à celles de la même périodede 2003, mais en baisse d’environ 5 % déduction faite des fluctuations destaux de change.

Au quatrième trimestre 2004, CNH estime que les ventes industriellesmondiales de tracteurs agricoles ont connu une progression d’environ 10 % etque les ventes de moissonneuses-batteuses se sont accrues de presque 15 %. Lesventes industrielles de tracteurs agricoles de plus de 40 CV ont augmentéd’environ 26 % en Amérique du Nord, de 18 % sur les marchés du reste du mondeet de 8 % en Amérique latine, mais elles ont reculé de 1 % en Europe del’Ouest. Les ventes industrielles de moissonneuses-batteuses ont enregistréune hausse, nettement supérieure aux prévisions, soit de 43 % en Amérique duNord, de 34 % sur les marchés du reste du monde et de 17 % en Europe del’Ouest. En Amérique latine, les ventes industrielles de moissonneuses-batteuses effectuées jusqu’en septembre ont progressé d’environ 30 % parrapport à la même période de 2003. Toutefois, au quatrième trimestre, lesventes industrielles de moissonneuses-batteuses en Amérique latine ont chutéd’environ 10 %. Au total, pour le quatrième trimestre, les ventesindustrielles mondiales d’équipement agricole ont connu une hausse d’environ10 % par rapport à l’exercice précédent.

Le total des ventes au détail d’équipement agricole de CNH a égalementaugmenté pour le trimestre, ce qui est conforme à la tendance du marchémondial. L’augmentation des ventes au détail de CNH sur les marchés desAmériques et du reste du monde a été contrebalancée par une chute en Europe del’Ouest. CNH a réduit sa production par rapport aux ventes au détaild’équipement agricole d’environ 20 % au cours du trimestre, réduisant ainsid’environ 15 % les stocks mondiaux de tracteurs et de moissonneuses-batteusesdes concessionnaires et de la société.

Ventes d’équipement de construction au quatrième trimestre
Les ventes nettes d’équipement de construction ont totalisé 962 M$ auquatrième trimestre, en hausse de 164 M$ ou 21 % par rapport au quatrièmetrimestre 2003. Déduction faite des fluctuations des taux de change, lesventes ont affiché une hausse de 16 % par rapport à la même période del’exercice précédent.

Pour le quatrième trimestre, CNH estime que le total des ventesindustrielles mondiales d’équipement de construction léger a connu unecroissance d’environ 19 %, tandis que les ventes d’équipement de constructionlourd se sont accrues d’environ 13 %. Les ventes industrielles d’équipementléger ont augmenté de 23 % en Amérique du Nord, de 17 % en Europe de l’Ouest,de 14 % dans le reste du monde et de plus de 50 % en Amérique latine (le pluspetit des quatre marchés). Pour ce qui est de l’équipement lourd, les ventesindustrielles se sont accrues d’environ 35 % en Amérique du Nord, de 16 % enEurope de l’Ouest et de 43 % en Amérique latine. Les ventes industrielles ontbaissé d’environ 5 % dans les marchés du reste du monde. Au total, pour lequatrième trimestre 2004, les ventes industrielles mondiales d’équipement deconstruction léger et lourd ont affiché une croissance d’environ 17 % parrapport à la même période de l’exercice précédent.

Pour le quatrième trimestre, le total des ventes au détail d’équipementde construction léger et lourd de CNH a augmenté, ce qui est conforme à latendance affichée sur le marché mondial. CNH a réduit d’environ 14 % saproduction par rapport aux ventes au détail d’équipement de construction, cequi a entraîné une diminution d’environ 13 % des stocks des concessionnaireset de la société.

Résultats des activités d’équipement au quatrième trimestre
Les ventes nettes d’équipement ont totalisé 2,8 G$ au quatrièmetrimestre, comparativement à 2,7 G$ pour la période correspondante de 2003.Déduction faite des fluctuations des taux de change, les ventes ont progresséde 1 % par rapport à la même période du dernier exercice. La réduction desstocks de la société, surtout ceux d’équipement agricole, a partiellementneutralisé l’effet de l’amélioration des prix réalisés.

Au quatrième trimestre, la marge bénéficiaire brute liée aux activitésd’équipement (ventes nettes d’équipement moins le coût des marchandisesvendues) de CNH s’est améliorée de 48 M$ ou un point de pourcentage d’unexercice sur l’autre, surtout en raison de la vigueur des activités nord-américaines d’équipement de construction de la société. Pour la même période,la marge brute liée aux activités d’équipement agricole a légèrement baissé.L’incidence positive de l’amélioration des prix réalisés et celui de laconversion des devises ont été neutralisés par une conjoncture économiquedéfavorable, notamment la hausse du prix de l’acier, et par la baisse desvolumes et du nombre de produits. La marge bénéficiaire brute liée auxactivités d’équipement de construction a augmenté au quatrième trimestre, carla hausse des prix, des volumes et du nombre de produits et les économiesdécoulant des mesures de rationalisation des activités de fabrication de lasociété ont largement contrebalancé la conjoncture économique défavorable.Même si la production des activités d’équipement de construction a étéinférieure de 14 % à la demande d’équipement au détail pour le trimestre, laproduction a augmenté d’environ 20 %, comparativement au quatrième trimestre2003, sous l’influence de la hausse des volumes de l’industrie.

La marge d’exploitation industrielle de CNH correspond à son chiffred’affaires net moins le coût des marchandises vendues, les frais de vente,généraux et administratifs et les frais de R&D. Au total, la marged’exploitation industrielle de la société pour le quatrième trimestre s’estchiffrée à 100 M$, ce qui correspond presque au montant du quatrième trimestre2003, malgré la baisse des volumes causée par la réduction générale des stocksde la société et des concessionnaires.

Résultats des activités d’équipement pour l’exercice
Pour l’exercice 2004, les ventes nettes d’équipement se sont fixées à11,5 G$, en hausse de 15 %, par rapport aux 10,1 G$ enregistrés en 2003.Déduction faite des fluctuations des taux de change, les ventes ont progresséde 9 %. Par région, les ventes, déduction faite de l’incidence des devises,ont augmenté de 24 % dans les Amériques et de 2 % sur les marchés du reste dumonde, tandis que les ventes en Europe de l’Ouest ont chuté d’environ 6 %.Pour l’ensemble des pays, en plus de l’incidence des devises, les ventes ontprincipalement progressé en raison de l’augmentation des volumes et du nombrede produits, de l’amélioration des prix réalisés et des nouveaux produits.

La marge bénéficiaire brute liée aux activités d’équipement de l’exercicea augmenté d’un exercice sur l’autre, passant à 1,76 G$ ou 15,3% du chiffred’affaires net, par rapport à 1,48 G$ ou 14,7 % du chiffre d’affaires net,essentiellement en raison de la vigueur des activités d’équipement deconstruction et agricole de la société dans les Amériques. La margebénéficiaire brute liée aux activités d’équipement agricole de la société aaugmenté en dollars, mais est restée stable en pourcentage du chiffred’affaires net comparativement à 2003. Une hausse des prix, l’incidencepositive des taux de change et l’augmentation des volumes et du nombre deproduits ont contrebalancé la conjoncture économique défavorable, surtout lahausse du prix de l’acier. Les améliorations en Amérique du Nord ont étéannulées par des déclins en Europe, où les conditions de concurrence n’ont paspermis des hausses suffisantes de prix pour compenser l’augmentation du prixde l’acier et d’autres facteurs économiques. La production d’équipementagricole pour l’exercice a été légèrement inférieure aux ventes de matériel audétail.

Les résultats des activités d’équipement de construction se sontconsidérablement améliorés en 2004, la marge bénéficiaire brute augmentanttant en dollars qu’en pourcentage du chiffre d’affaires, ce qui constitue unniveau plus acceptable. Des prix réalisés plus élevés, l’augmentation desvolumes et du nombre de produits, de même que l’effet des mesures visant àrationaliser les activités de fabrication de la société, ont largementcompensé la hausse du prix de l’acier et d’autres facteurs économiques. Laproduction d’équipement de construction pour l’ensemble de l’exercice a étééquivalente aux ventes d’équipement au détail.

Les efforts déployés par CNH pour accroître les bénéfices ont généré deséconomies atteignant environ 165 M$ en 2004, grâce à des mesures derationalisation de la superficie des usines de fabrication, d’augmentation del’efficacité et de réduction des prix des matières, sauf l’acier. La haussedes coûts de l’acier qui a totalisé environ 160 M$, a été contrebalancée enpartie par la majoration des prix, résultant en une augmentation nette descoûts différentiels de l’exercice d’environ 50 M$. La contribution desnouveaux produits s’est traduite par une augmentation des bénéfices totalisantenviron 30 M$ pour l’exercice.

Pour l’exercice, les frais de vente, généraux et administratifs ontreprésenté 8 % du chiffre d’affaires net, comparativement à 8,3 % du chiffred’affaires net en 2003. Les coûts des activités salariées au 31 décembre 2004étaient inférieurs d’environ 3 % à ceux comptabilisés au 31 décembre 2003.

En 2004, la marge d’exploitation industrielle de CNH est passée à 567 M$,ou 4,9 % du chiffre d’affaires net, en regard de 381 M$, ou 3,8 % du chiffred’affaires net, en 2003. Cette augmentation, en pourcentage du chiffred’affaires net, est principalement attribuable aux améliorations des activitésd’équipement de construction de la société.

Pour 2004, le BAIIA rajusté lié aux activités d’équipement de CNH s’estétabli à 687 M$, ou 6 % du chiffre d’affaires net, comparativement à 501 M$,ou 5 % du chiffre d’affaires net, pour l’exercice précédent. Le ratio decouverture des intérêts s’est fixé à 2,9 pour 2004, par rapport à 2,1 pourl’exercice précédent.

Résultats des services financiers au quatrième trimestre
Au quatrième trimestre 2004, CNH Capital a déclaré un bénéfice net de55 M$, comparativement à 36 M$ pour la période correspondante de l’exerciceprécédent. Cette amélioration est principalement due à une baisse de laprovision pour les pertes sur prêts d’un exercice sur l’autre.

Résultats des services financiers pour l’exercice
Le bénéfice net de CNH Capital s’est élevé à 159 M$ en 2004,comparativement à 93 M$ en 2003. Cette hausse importante des résultats de CNHCapital reflète de meilleurs écarts enregistrés sur les transactions detitrisation de titres adossés à des créances mobilières de la société etl’amélioration des marges. Les améliorations constantes apportées à la qualitédu portefeuille ont provoqué une baisse soutenue du nombre de comptes ensouffrance et du taux de délinquance des principales activités de CNH Capital,de même qu’une diminution de la provision pour pertes sur prêts pourl’exercice. A la fin de 2004, le total du portefeuille géré avait augmenté de6 % comparativement à celui du 31 décembre 2003.

Bilan
L’endettement net lié aux activités d’équipement a diminué, passant de1,9 G$ au 31 décembre 2003 à 1,3 G$ au 31 décembre 2004, ce qui reflèteessentiellement la baisse du fonds de roulement.

Le fonds de roulement lié aux activités d’équipement, déduction faite desfluctuations des taux de change, avait diminué d’environ 642 M$ au 31 décembre2004 par rapport au 31 décembre 2003. Cette diminution de 642 M$ comprend unetranche de 466 M$ imputable à l’incidence en fin d’exercice du programmeeuropéen de titrisation sur stocks de CNH, qui est entré en vigueur autroisième trimestre 2004, et au règlement anticipé, au quatrième trimestre2004, d’un débiteur hors exploitation en Europe représentant un montantd’environ 190 M$. En 2004, à des taux de change constants, les stocks ontbaissé d’environ 85 M$, et les créditeurs à payer à des tiers ont diminuéd’environ 58 M$ tandis que l’incidence nette du fonds de roulement lié auxdébiteurs et aux créditeurs intersectoriels a augmenté de 97 M$. La réductiondes stocks de 85 M$ pour l’exercice est le résultat des mesures de déstockagemises en oeuvre au quatrième trimestre.

Comme il a déjà été annoncé, CNH a versé 155 M$ à son régime de retraiteaméricain en 2004. Au total, les activités d’équipement de la société ontgénéré des rentrées nettes liées aux activités d’exploitation d’environ879 M$, ce qui couvre les dépenses liées aux immobilisations corporelles de179 M$ effectuées au cours de l’exercice, le solde ayant été principalementaffecté à la réduction de la dette nette.

Les services financiers ont accru leur dette nette, qui est passée de3,2 G$ au 31 décembre 2003 à 3,6 G$ au 31 décembre 2004, ce qui leur permet desoutenir la croissance de leur portefeuille comptabilisé de contrats definancement de détail. A la fin de l’exercice, les niveaux plus élevésd’activités d’octroi de prêts des établissements nord-américains de la sociétéont été la principale force motrice de l’accroissement de la valeur duportefeuille, déduction faite des fluctuations de taux de change. Au cours dutrimestre, CNH Capital a remboursé une ligne de crédit bancaire de 500 M$arrivant à échéance.

Caisse de retraite et engagements contractés au titre du régime de retraite
En 2004, les actifs des régimes de retraite des Etats-Unis et du Royaume-Uni de CNH ont bénéficié de rendements excédant les hypothèses de CNH de mêmeque d’une cotisation de 155 M$ versée au régime américain. Les élémentsfavorables à la croissance des actifs des régimes ont été contrebalancés parune diminution des taux d’actualisation hypothétiques, ce qui a entraîné unehausse de la valeur des engagements au titre du régime de retraite. Enconséquence, le passif minimal de CNH au titre des régimes de retraite aaugmenté de 122 M$, entraînant une charge après impôts imputée aux capitauxpropres d’environ 64 M$. Pour 2005, CNH prévoit que les coûts de ses régimesde retraite et de soins médicaux pour les employés actifs et retraitésdemeureront près de ceux de 2004. De plus, CNH envisage de verser environ90 M$ dans son régime de retraite américain en 2005.

Perspectives du marché de l’équipement agricole pour 2005
CNH prévoit que les ventes industrielles mondiales pour l’exercice 2005se maintiendront au niveau de celles de 2004. En Amérique du Nord, le totaldes ventes industrielles devrait connaître une augmentation d’environ 5 %,accompagnée d’un ralentissement possible des ventes au deuxième semestre.L’ensemble des ventes industrielles européennes devrait demeurer stable oudiminuer légèrement. En Amérique latine, après un excellent exercice 2004, lesventes industrielles d’équipement agricole devraient chuter d’environ 20 %.

En Amérique du Nord, les ventes industrielles de moissonneuses-batteuseset de tracteurs devraient demeurer solides au premier trimestre. En Europe del’Ouest, la mise en place d’un nouveau système agricole, qui dissocie lespaiements versés aux agriculteurs de leur production, devrait créer del’incertitude sur ces marchés, et les volumes des ventes de moissonneuses-batteuses et de tracteurs devraient connaître une baisse pouvant allerjusqu’à 5 %.

En Amérique latine, la société prévoit que les ventes de tracteursrégresseront de 10 % au cours du trimestre, tandis que les ventesindustrielles de moissonneuses-batteuses devraient chuter d’environ 30 % parrapport au résultat élevé atteint en 2004. Le marché brésilien desmoissonneuses-batteuses a enregistré une hausse d’environ 70 % au premiertrimestre 2004 comparativement à la même période de 2003, l’augmentation desprix des cultures ayant soutenu les revenus des agriculteurs brésiliens. Enraison d’une chute des prix des marchandises et des variations des taux dechange survenues depuis, la société estime que les ventes industrielles demoissonneuses-batteuses du premier trimestre 2005 devraient approcher lesniveaux du premier trimestre 2003.

Perspectives du marché de l’équipement de construction pour 2005
CNH prévoit que les ventes industrielles mondiales d’équipement deconstruction léger pour l’exercice 2005 connaîtront une hausse qui pourraitatteindre les 5 %, les ventes nord-américaines grimpant de 5 %. La sociétécroit que les marchés de l’Europe de l’Ouest et de l’Amérique latinepourraient enregistrer des gains pouvant atteindre 5 %. Les ventesindustrielles sur les marchés du reste du monde devraient descendre.

Pour ce qui est des ventes industrielles mondiales d’équipement lourdpour l’exercice, elles devraient se maintenir ou baisser d’au plus 5 % pour cequi est des ventes unitaires. Bien qu’il y ait des écarts marqués entre lesdifférentes régions, les ventes industrielles nord-américaines devraients’accroître d’environ 5 %, tandis que le marché de l’Europe de l’Ouest devraitdemeurer stable par rapport à 2004. Les ventes industrielles sur les marchésdu reste du monde devraient être en baisse comparativement à 2004.

Pour le premier trimestre 2005, la société prévoit que les ventesindustrielles mondiales d’équipement léger seront plus fortes que ce que lesperspectives pour l’exercice laissent présager. Les ventes industriellesdevraient augmenter de 15 % en Amérique du Nord, de 5 % à 10 % en Europe del’Ouest et d’environ 25 % en Amérique latine. Les ventes industrielles surles marchés du reste du monde devraient reculer.

Pour le premier trimestre 2005, les ventes industrielles d’équipementlourd sur les marchés des Amériques et de l’Europe de l’Ouest devraientégalement être meilleures que les prévisions pour l’exercice. Les ventesindustrielles devraient augmenter d’environ 15 % en Amérique du Nord,d’environ 20 % en Amérique latine et demeurer stables en Europe de l’Ouest.Toutefois, les ventes industrielles sur les marchés du reste du mondedevraient diminuer d’environ 30 %, car il est peu probable que le rendement del’exercice précédent en Chine se répète.

En janvier 2005, CNH a amorcé le regroupement de ses marques d’équipementde construction New Holland d’Europe et d’Amérique latine en une seule marqueNew Holland. La société se concentrera désormais sur deux principales marquesdans le monde : Case et New Holland. Selon CNH, ce regroupement à long termelui permettra d’accroître ses produits d’exploitation, de fournir un meilleursoutien à ses concessionnaires, de renforcer son réseau de concessionnaireset, ainsi, de sur le marché une gamme élargie de produits. A court terme,cette mesure pourrait nécessiter certaines modifications au réseau et à lagamme de produits de même qu’un accroissement des coûts de soutien.

Perspectives de CNH pour 2005
Pour l’exercice 2005, CNH prévoit que les ventes nettes d’équipementaugmenteront d’environ 5 %. Toutefois, selon elle, elle continuera à subir deshausses de coûts des matières au début de l’exercice, à connaître desproblèmes de disponibilité de certains composants et de certaines marchandiseset, de manière générale, une plus grande volatilité au sein des marchés. CNHmaintient son engagement de générer 500 M$ en économies entre 2005 et 2007. Enraison de la répartition mondiale des activités de fabrication de CNH et deses habitudes d’approvisionnement internationales, la société croit que sonbénéfice net n’est pas trop exposé aux fluctuations des taux de change.

Au total, compte tenu de tous ces facteurs, la société prévoit uneprogression de son bénéfice d’un exercice sur l’autre d’environ 15 %, selon laconjoncture du marché et l’évolution du prix des marchandises. Toutefois, pourle premier trimestre 2005, la société estime que son bénéfice net, abstractionfaite des charges de restructuration, devrait se situer à peu près au mêmeniveau qu’à la même période de l’exercice précédent malgré les récenteshausses du prix de l’acier et la prévision d’une diminution de la constitutionde stocks saisonniers, surtout en ce qui a trait aux moissonneuses-batteusesdans les Amériques.

CNH chapeaute les grandes marques d’équipement agricole et deconstruction Case et New Holland. Epaulée par plus de 12 000 concessionnairesdans quelque 160 pays, CNH allie les connaissances et l’héritage de sesmarques à la force et aux ressources de ses structures internationalesspécialisées dans les domaines commercial, industriel et financier, ainsi quedans le soutien des produits.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

CNH Global
http://www.cnh.com

Commentaires