CNH présente ses résultats pour le premier trimestre de 2003

Illinois (États-Unis), 24 avril 2003 – CNH Global N.V. a publié ses résultats pour le premier trimestre de 2003, lesquels sont conformes aux attentes et meilleurs que ceux du premier trimestre de 2002, en dépit d’une conjoncture beaucoup plus difficile. Grâce àdes mesures rigoureuses de compression des coûts, CNH a pu atteindre sonobjectif malgré le recul des ventes de matériel agricole, secteur à margebénéficiaire plus élevée.

Pour le premier trimestre, CNH a inscrit une perte nette de46 millions $, ce qui englobe des frais nets de restructuration de6 millions $. Au premier trimestre de 2002, la perte nette s’élevait à49 millions $ dont 3 millions $ en frais de restructuration, avant l’effetcumulatif d’une modification de convention comptable. La perte nette paraction s’est chiffrée à 0,35 $ pour le premier trimestre de 2003, ce quicomprend des frais nets de restructuration de 0,05 $ par action. Les résultatspar action ont été ajustés pour tenir compte du regroupement d’actionseffectué le 1er avril 2003.

CNH a déclaré des produits consolidés de 2,397 milliards $ pour lepremier trimestre de 2003 comparativement à 2,389 milliards $ pour la périodecorrespondante de l’exercice précédent. Après ajustement pour tenir compte del’incidence favorable des taux de change, les produits affichent une baisse de5 % en raison principalement d’un fléchissement des ventes de machinerie dechantier.

« Nos résultats nets sont encore une fois conformes à nos attentes malgrédes ventes plus faibles que prévu au sein de l’industrie », a fait remarquerPaolo Monferino, président et chef de la direction de CNH. « En outre, nousavons maintenu la dette nette de nos activités liées au matériel presque aumême niveau qu’au 31 décembre 2002 tout en regarnissant nos stocks enprévision du printemps. »

Au début du deuxième trimestre, CNH a conclu un échange de créancescontre titres de 2 milliards $ avec l’actionnaire majoritaire Fiat. Cettetransaction a permis de ramener à 26 % , sur une base pro forma établie le31 mars 2003, le ratio d’endettement des activités liées au matériel.

« Grâce au précieux soutien du groupe Fiat, complété par une injection denouveaux capitaux l’an dernier et par notre gestion vigilante du fonds deroulement, nous avons réduit la dette nette des activités liées au matérield’environ 4 milliards $ en un peu plus de 12 mois seulement », a indiqué lechef de la direction Paolo Monferino. « Notre solide bilan nous permet deprendre de l’expansion dans ce secteur et justifie la confiance que nousaccordent nos clients, nos concessionnaires et nos fournisseurs. »

Ventes de matériel agricole au premier trimestre
Les produits tirés des ventes de matériel agricole ont augmenté pour se chiffrer à 1,6 milliard $pour le trimestre comparativement à 1,552 milliard $ à la périodecorrespondante de 2002. Les produits ont chuté de 3 %, déduction faite del’incidence de la position favorable de change.

Au sein de l’industrie, les ventes de tracteurs de moins de 40 CV ontgrimpé au premier trimestre de 2003 en Amérique du Nord, alors que celles destracteurs de plus de 40 CV, des moissonneuses-batteuses, et de l’équipementpour le foin et le fourrage ont régressé. En Europe, les ventes sont demeuréesà peu près les mêmes qu’en 2002 tandis qu’il y a eu un fléchissement enAmérique latine. Par ailleurs, sur les marchés des pays en voie dedéveloppement, il y a eu une légère amélioration des ventes de l’industriecomparativement à 2002.

Les ventes au détail du matériel agricole de CNH ont été légèrementsupérieures à celles de l’industrie au premier trimestre, les gains de partsde marché en Europe et dans le segment des tracteurs de plus de 40 CV enAmérique du Nord ayant contrebalancé quelque peu les légers reculs ailleurs.

Ventes de machinerie de chantier au premier trimestre
Les produits tirésde la vente de machinerie de chantier ont totalisé 677 millions $comparativement à 687 millions $ au premier trimestre de 2002, soit unerégression de 9 % , déduction faite de l’incidence du taux de change.

Comparativement à la période correspondante de l’exercice précédent, lesventes de machinerie lourde ont été plus faibles que prévu à l’échelle del’industrie, dans les Amériques, alors qu’elles sont demeurées stables enEurope. Les ventes de matériel léger ont également été bien en deçà desattentes pour l’industrie à l’échelle mondiale; des baisses modérées enAmérique du Nord et en Europe ont largement annulé les gains en Amériquelatine et en Asie.

Les ventes de machinerie lourde de CNH ont connu une baisse modérée dansles Amériques et en Europe, mais ont augmenté en Asie. Quant aux ventesd’équipement léger CNH, le recul a été plus marqué que celui de l’industriedans les Amériques et en Europe.

Résultats des activités liées au matériel pour le premier trimestre
Les ventes nettes de matériel au premier trimestre ont totalisé 2,277 milliards $comparativement à 2,239 milliards $ pour la période correspondante de 2002.Après ajustement pour tenir compte de l’incidence du taux de change favorable,les ventes nettes ont fléchi de 4 %.

Le pourcentage de marge brute des activités liées au matériel de CNH achuté légèrement par rapport à la période correspondante de l’exerciceprécédent. Les prix, les marges améliorées des nouveaux produits agricoles etdes taux de change favorables ont été largement annulés par les volumes et leschangements défavorables dans la ventilation, les coûts du régime de retraitedes employés et les frais médicaux plus élevés ainsi que par les coûts delancement des nouveaux produits.

Les frais de vente, généraux et administratifs ont subi le contrecoup destaux de change, ce qui a été compensé par les mesures de compressionprincipalement dans le secteur de la machinerie de chantier.

Au total, les frais médicaux et les coûts du régime de retraite pour lesemployés actifs et retraités ont augmenté d’environ 24 millions $ pour letrimestre et ont été contrebalancés en partie par les projets d’améliorationdes bénéfices de la société.

La baisse des intérêts débiteurs nets pour le trimestre est attribuablesurtout aux mesures efficaces de réduction de la dette prises en juin 2002.

Résultats des services financiers pour le premier trimestre
Pour le premier trimestre de 2003, CNH Capital a dégagé un bénéfice net de6 millions $, compte tenu de frais de restructuration après impôt de2 millions $, comparativement à 9 millions $ pour la période correspondante del’exercice précédent où CNH Capital avait bénéficié d’une importante opérationde titres adossés à des créances mobilières. La première opérationsignificative de titres adossés à des créances mobilières de la société en2003 est prévue pour le deuxième trimestre.

A la fin du trimestre, le portefeuille d’activités affichait une haussede 4 % comparativement à la fin de l’exercice de 2002, et de 2 %comparativement à la fin du premier trimestre de 2002. Le premier trimestre de2003 constitue le quatrième trimestre consécutif où les arriérés et les tauxde délinquance dans les activités principales de CNH Capital ont régressé.

Bilan
Au premier trimestre de 2003, la dette des activités liées aumatériel de CNH a enregistré une augmentation saisonnière de 135 millions $,déduction faite des espèces, des quasi-espèces et des créancesintersectorielles, comparativement à 383 millions $ au premier trimestre de2002, ce qui témoigne d’une meilleure gestion du fonds de roulement.

Au cours du premier trimestre de 2003, la dette nette des servicesfinanciers de CNH a grimpé de 605 millions $ pour atteindre 4,170 milliards $,reflétant l’accumulation normale de comptes clients au détail en prévision desopérations de titres adossés à des créances mobilières au deuxième trimestrede 2003.

Sur une base pro forma, en tenant compte de l’échange de créances contretitres de 2 milliards $ conclu les 7 et 8 avril 2003, la dette des activitésliées au matériel, déduction faite des espèces, quasi-espèces et des créancesintersectorielles, se chiffrait à environ 1,659 milliard $ à la fin du premiertrimestre, ce qui correspond à 26 % de la capitalisation totale nette et àenviron 4 milliards $ de moins que le 31 mars 2002.

Perspectives pour l’industrie
La grande incertitude qui prévaut dansl’arène politique et économique rend précaires les prévisions pour l’industrieou le rendement de la société en 2003.

En Amérique du Nord et en Amérique latine, CNH prévoit qu’en 2003, lesventes de tracteurs et de moissonneuses-batteuses à l’échelle de l’industrieseront légèrement en deçà des niveaux de 2002. En Europe, l’industrie devrait,pour le reste de 2003, inscrire à peu près les mêmes résultats qu’en 2002. Lesventes de tracteurs sur les marchés des pays en voie de développementstagneront.

Selon CNH, les ventes de machinerie lourde au sein de l’industrie serontinférieures à 2002 dans les Amériques et en Europe de l’Ouest. Toujours àl’échelle de l’industrie, les ventes de matériel léger devraient dégringolerpar rapport à 2002, la chute étant particulièrement prononcée pour leschargeuses-pelleteuses. Toutefois, l’industrie devrait connaître une petiteaugmentation en Amérique latine et en Asie.

Perspectives de CNH pour le deuxième trimestre
Pour le deuxième trimestre de 2003, CNH s’attend à une légère amélioration de ses résultatsnets par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent, enexcluant les frais de restructuration. Le processus de renouvellement desproduits dans le secteur agricole va bon train; CNH prévoit contrebalancer lachute au sein de l’industrie par une augmentation de la part de marché desnouveaux produits.

Toutefois, un rendement plus faible que prévu au premier trimestre dansla machinerie de chantier a nécessité d’importantes réductions dans laproduction du deuxième trimestre et dans le commerce de gros afin d’alignerles stocks sur la demande. Des mesures accélérées d’amélioration de larentabilité et des réductions rigoureuses des coûts dans presque tous lessecteurs de l’entreprise devraient neutraliser l’incidence sur les résultatsnets.

Les frais médicaux et les coûts du régime de retraite pour les employéscontinueront d’augmenter au deuxième trimestre. La solidité soutenue de l’euroaura des répercussions négatives sur les frais de vente, généraux etadministratifs ainsi que sur les coûts de la recherche et du développement.Des intérêts débiteurs plus bas au deuxième trimestre viendront neutraliserces deux facteurs.

Perspectives de CNH pour 2003
Pour l’ensemble de l’exercice, CNH prévoit que le matériel agricole contribuera à améliorer les résultats d’exploitationgrâce aux nouveaux produits à marge plus élevée qui gagneront du terrain. Lesgains de part de marché et les marges plus élevées des nouveaux produitsdevraient compenser largement l’incidence négative du taux de change sur lescoûts.

Compte tenu des résultats du premier trimestre, CNH a opté pour unegestion rigoureuse de son secteur de machinerie de chantier, s’empressant decomprimer les coûts et de restructurer les activités pour obtenir unerentabilité soutenue. Pour 2003, CNH prévoit que les mesures déjà prisespermettront à ce secteur de réduire de 50 % sa perte d’exploitation parrapport à l’exercice précédent.

Les frais médicaux et les coûts du régime de retraite des employésdevraient grimper d’environ 90 millions $ en 2003. Cette hausse devrait êtrecontrebalancée par des projets d’amélioration des bénéfices totalisant environ100 millions $ pour l’exercice. De même, d’importantes économies au niveau dela fabrication et des frais généraux seront réalisées au deuxième semestre de2003.

La diminution des intérêts débiteurs grâce aux mesures efficaces deréduction de la dette mises en application par la société au début du deuxièmetrimestre sera annulée en partie par l’incidence négative du taux de changesur les prêts libellés en euros et par des frais d’intérêt plus élevés sur leslignes de crédit restantes. Les économies avant impôts se chiffreront àenviron 100 millions $ en 2003.

Pour l’exercice 2003, CNH prévoit améliorer son résultat net d’environ100 millions $ avant les frais de restructuration et devenir bénéficiaire.

Au cours de 2003, CNH engagera des frais de restructuration avant impôtd’environ 60 millions $ pour rationaliser son secteur de machinerie dechantier. La majorité des dépenses seront effectuées en Europe où lespourparlers nécessaires avec les intéressés sont déjà amorcés. Une partie desdépenses pourrait être faite au deuxième trimestre.

A compter de la fin de 2003 et peut-être en 2004, CNH engagera des fraisde restructuration avant impôt d’environ 190 millions $ pour la fermeture deson usine d’East Moline annoncée en juillet 2000.

En englobant toutes les autres mesures planifiées ou en cours et ensupposant que toutes les dépenses pour East Moline seront effectuées en 2003,les frais de restructuration pour l’exercice devraient tourner autour de325 millions $ avant impôt et avoir un effet maximal d’environ 75 millions $sur la trésorerie.

La direction de CNH organisera une conférence téléphonique plus tardaujourd’hui pour commenter ses résultats financiers du premier trimestre. Ladiffusion Web de la conférence téléphonique débutera à 10 h, heure de l’Est,aux Etats-Unis. On peut y accéder en se rendant à la section « investorinformation » (renseignements à l’intention des investisseurs) sur le site Webde la société. La transmission est effectuée par CCBN.

CNH est le premier constructeur mondial de tracteurs agricoles et demoissonneuses-batteuses, ainsi que le troisième constructeur en importance demachinerie de chantier. La société possède également l’un des plus importantsservices de financement de matériel de l’industrie. En 2002, son chiffred’affaires s’est élevé à 10 milliards $. Etablie aux Etats-Unis, CNH exploiteun réseau de concessionnaires et de distributeurs présents dans plus de 160pays. Les produits agricoles de CNH sont vendus sous les marques Case IH, NewHolland et Steyr. La machinerie de chantier de CNH est vendue sous les marquesCase, FiatAllis, Fiat Kobelco, Kobelco, New Holland et O&K.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

CNH Global
http://www.cnh.com

Commentaires