Collaboration entre le Danemark et Génome Canada sur la génomique

Ottawa (Ontario), 19 décembre 2002 – Le ministre de l’Industrie, Allan Rock, a annoncé la
signature d’un protocole d’entente bilatéral entre Génome Canada
et le ministère de la Sience, de la Technologie et de
l’Innovation du Danemark. Ce protocole, qui appuiera diverses
initiatives conçues pour multiplier les échanges scientifiques et
industriels et cibler des projets ambitieux de recherche mixte en
génomique, a été présenté aujourd’hui au premier ministre Jean

Chrétien et au premier ministre Anders Fogh Rasmussen du
Danemark, lors du Sommet Canada-UE qui s’est tenu à Ottawa.

Le ministre de l’Industrie et le vice-président exécutif du
Développement corporatif de Génome Canada, M. Marc LePage, ont
signé le Protocole d’entente sur la collaboration en génomique la
semaine dernière. M. Helge Sander, ministre de la Science, de la
Technologie et de l’Innovation, a signé le protocole au nom du
gouvernement danois.

Cette entente internationale, la quatrième du genre pour Génome
Canada qui a signé des ententes analogues avec la Suède,
l’Espagne et la Hollande, donne l’occasion aux deux pays
d’accélérer le développement scientifique en génomique, grâce au
partage des compétences et des connaissances. Les deux parties
conviennent, dans l’entente initiale de trois ans, d’appuyer
diverses initiatives susceptibles de multiplier les échanges

scientifiques et industriels, afin, finalement, d’entreprendre en
concertation d’ambitieux projets de recherche.

« Le Canada et le Danemark ont beaucoup à gagner grâce à ce
Protocole d’entente sur la collaboration en génomique », a déclaré
le ministre Allan Rock. « Cette collaboration internationale, la
quatrième pour Génome Canada depuis les 18 derniers mois,
permettra à nos deux pays de partager leur expérience et leur
expertise et de renforcer leur position de chefs de file
internationaux en recherche en génomique et en protéomique. »

« Le Canada est reconnu partout dans le monde pour la qualité de
ses recherches et nous sommes très fiers de nous y associer », a
poursuivi le ministre Sander. « L’Entente contribuera à
consolider les acquis actuels de nos deux pays par suite de la
collaboration à des projets en génomique de plus grande envergure

et complexité, ce qui fera reculer encore les frontières de la
connaissance. » Cette entente de collaboration prévoit divers aspects de la recherche qu’il serait intéressant d’approfondir, notamment la génomique des populations, l’agriculture et la génomique alimentaire, de même que la découverte de nouveaux médicaments.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Génome Canada

http://www.genomecanada.ca

Industrie Canada

http://www.ic.gc.ca/

Commentaires