Daniel Bergeron, conseiller en horticulture, a remporté le méritas Frédérick-Trudel 2005

Québec (Québec), 3 mars 2005 – Le 10 février dernier, lors de la Soirée Méritas de la Semaine horticole 2005, M. Daniel Bergeron, agronome et conseiller en horticulture à la Direction régionale de la Capitale-Nationale du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), a remporté le méritas Frédérick-Trudel.

Ce prix, créé à la mémoire de M. Frédérick-Trudel, technologiste agricole du MAPAQ et l’un des premiers vulgarisateurs dans le domaine de l’horticulture, est remis à un intervenant qui contribue à faire progresser la recherche ou à vulgariser de nouvelles technologies dans ce secteur. Le méritas Frédérick-Trudel est décerné par la Fédération des producteurs maraîchers du Québec.

Au cours des dernières années, M. Bergeron a développé une expertise reconnue dans l’irrigation goutte-à-goutte au champ. Pour parfaire encore davantage ses connaissances, il poursuit actuellement des études de maîtrise en micro-irrigation. On ne saurait passer sous silence ses nombreux essais effectués dans ce domaine ainsi que ses projets innovateurs en horticulture maraîchère. En effet, il a contribué à l’implantation du poivron, de l’endive et de la patate sucrée dans la région de Québec, sans compter les essais de régie qu’il a effectués, entre autres, dans les cultures de la tomate sur tuteur, de l’oignon et de l’asperge blanche. M. Bergeron soutient aussi les entreprises dans la recherche de produits pour la mise en marché. Il favorise le travail en réseau afin d’accélérer l’acquisition et le transfert des connaissances auprès de la clientèle.

En plus de ses réalisations dans le domaine maraîcher, M. Bergeron est l’un des pionniers du développement de nouvelles productions au Québec telles que les fruits indigènes, le cassis et l’argousier. Il travaille actuellement à mettre au point des méthodes de culture, de régie, de récolte et de conditionnement de ces fruits à fort potentiel.

« Ce prix est un signe d’appréciation et un encouragement à continuer! Ce méritas est le résultat d’un travail d’équipe. J’ai toujours pu compter sur l’appui des autres conseillers en horticulture du MAPAQ, du personnel de la Direction régionale de la Capitale-Nationale, des chercheurs de l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement et de l’Université Laval et, surtout, de producteurs dynamiques et audacieux qui n’ont jamais eu peur d’innover », a déclaré M. Bergeron.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires