Début des travaux de la Phase 2 de l’agrandissement et des rénovations de la Faculté de médecine vétérinaire

Saint-Hyacinthe (Québec), 19 mai 2005 – Le recteur de l’Université deMontréal Robert Lacroix et le doyen de la Faculté de médecine vétérinaireRaymond S. Roy procèdent à la levée de la première pelletée deterre marquant le début des travaux de la Phase 2 du programmed’agrandissement et de rénovation de cette faculté située à Saint-Hyacinthe.

Depuis 1999, la Faculté a perdu son statut d’agrément complet del’organisme nord-américain qui sanctionne la qualité de l’enseignementvétérinaire en raison notamment de l’état de ses infrastructures et de seséquipements. Depuis, un ambitieux programme d’agrandissement et de rénovation,dont on démarre la Phase 2 aujourd’hui, devrait lui permettre de retrouver cestatut. La phase 2 pourra se réaliser grâce à un investissement de 35,5 Moctroyé en 2002 par Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Cette deuxième phase du programme d’agrandissement et de rénovations d’une valeur de 39 M $ améliorera significativement l’hôpital des grands animaux (animaux de consommation et équins) qui s’agrandira de 59 000 pi2 et pour lequel on rénovera 25 000 pi2 d’espaces existants. A la Clinique desanimaux de compagnie, la phase 2 permettra d’ajouter 25 000 pi2 et de rénover12 000 pi2 d’espaces existants.

Toutes les cliniques du Centre hospitalier universitaire vétérinaire(CHUV) profiteront du programme qui enrichira également les infrastructuresdédiées à l’imagerie médicale, à la pharmacie, à la stérilisation ainsi queles services administratifs et des espaces d’enseignement, dont certainsseront partagés avec le cégep de Saint-Hyacinthe.

A propos de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal
Située à Saint-Hyacinthe, technopole agroalimentaire, au coeur de laMontérégie, l’une des régions agricoles les plus prospères du Québec, laFaculté de médecine vétérinaire est la seule institution d’enseignement et derecherche en médecine vétérinaire au Québec et la seule faculté de médecinevétérinaire francophone en Amérique. Elle accueille plus de 400 étudiants auprogramme de doctorat en médecine vétérinaire et plus de 200 autres aux cyclessupérieurs. Son Centre hospitalier universitaire vétérinaire (CHUV) accueilleannuellement 1500 chevaux, 800 bovins, 8500 animaux de compagnie, incluant desoiseaux et des animaux exotiques et 260 oiseaux de proie. Le personnel de laClinique ambulatoire effectue également plus de 4200 visites à la ferme parannée. Ses laboratoires reçoivent 90 000 échantillons et réalisent 225 000analyses, dont 2200 nécropsies.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal
http://www.medvet.umontreal.ca/

Université de Montréal (UdeM)
http://www.umontreal.ca/

Commentaires