Ligne de temps

Planifier de façon stratégique

Dans son travail de tous les jours, Isabelle Éthier constate que trop souvent, les producteurs vivent une pression sociale les incitant à agrandir et à augmenter la production. Mais il se peut que ce ne soit pas la meilleure décision à prendre pour votre entreprise. C’est possible que ce soit le cas, mais une alternative est peut-être mieux pour vous. Nous avons demandé à Isabelle Éthier de nous éclairer sur la démarche à entreprendre afin de clarifier une telle situation.

Isabelle Éthier est conseillère en relations humaines et transfert d’entreprises depuis une dizaine d’années. Elle a œuvré au Centre régional d’établissement en agriculture (CRÉA) et au Groupe ProConseil, en Montérégie.

Qu’est-ce qu’une planification stratégique ?

La planification stratégique, c’est un processus de réflexion qui nous permet de réfléchir au développement futur de l’entreprise. Comment ? Tout ça, c’est fait sur une vision claire et des objectifs. Ce n’est pas toujours évident. Moi, j’aime bien partir de la phrase : « Qu’est-ce qui nous rend heureux sur la ferme ? » On part de là et ça nous aide à cheminer dans ce qu’on veut vivre et ce qu’on ne veut plus vivre.

Quand fait-on une planification stratégique ??

Quand on veut repenser le développement, soit un agrandissement d’étable, un achat de terre… Dès qu’il y a un impact majeur sur les finances, on devrait la rafraîchir ou la refaire. Peut-être pas aussi élaboré, mais reconsidérer tout ça.

Comment faut-il s’y prendre pour entreprendre une telle démarche et quelles sont les personnes? qui aideront l’entreprise ?

Il faut d’abord décider de prendre le temps de réfléchir à l’entreprise, à son futur et aux gens qui y travaillent. Et c’est fortement recommandé de se faire accompagner dans cette démarche-là parce qu’on peut facilement se perdre. Ça prend de l’encadrement. C’est nécessaire. J’aime bien le faire avec un conseiller en gestion. Ce duo-là, il est vraiment bien. Il y a une étape où il faut regarder l’impact sur la santé financière, sur le fonds de roulement.

Au final, est-ce possible que le projet d’expansion n’ait pas lieu ?

Oui, c’est possible. C’est facile à dire, mais difficile à faire.

Dans Le Bulletin des agriculteurs de février 2018, lisez toute l’entrevue avec Isabelle Éthier dans l’article Planifier avant d’investir.

 

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires