Déclaration du ministre Strahl concernant la campagne épistolaire liée à la CCB

Ottawa (Ontario), 27 septembre 2006 – L’honorable Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a émis la déclaration suivante en réponse à une question soulevée à la Chambre des communes concernant une campagne épistolaire liée à la Commission canadienne du blé (CCB).

« Le nouveau gouvernement du Canada a fait campagne sur la promesse de donner aux producteurs de blé et d’orge la liberté de choisir le mode de commercialisation de leurs produits et de rendre volontaire la participation à la CCB. Il s’agit d’un dossier important dans lequel les agriculteurs doivent faire connaître leurs points de vue à mesure qu’avancent les discussions. Toute allégation voulant que mon cabinet ou moi-même soyons associés de quelque façon que ce soit à une campagne épistolaire est insensée.

« Au tout début de mon mandat comme ministre, j’ai parcouru le pays pour entendre directement ce que les agriculteurs et les autres intervenants du secteur avaient à dire. Selon moi, les agriculteurs sont parfaitement capables d’exprimer leurs propres points de vue. J’invite les agriculteurs – et tous les autres intéressés – à s’engager et à faire connaître leurs opinions sur les questions qui les préoccupent au plus haut point.

« Je pense que l’avenir est prometteur pour une CCB solide à laquelle les producteurs participeront volontairement. Je compte bien tenir d’autres discussions avec les producteurs pour m’assurer que le nouveau régime de commercialisation mixte permet d’optimiser les revenus des familles d’agriculteurs du Canada. Encore une fois, j’invite les agriculteurs à écrire au groupe de travail chargé d’étudier cette question. »

Pour en savoir plus long sur les options de commercialisation, veuillez visiter le site Web à l’adresse www.agr.gc.ca/ccb.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Commentaires