Deere annonce des résultats en hausse pour le premier trimestre

Illinois (États-Unis), 14 février 2007 – Deere & Company a annoncé un bénéfice net mondial de 238,7 M$, soit 1,04 $ l’action pour le premier trimestre clos le 31 janvier, comparativement à 235,9 M$, soit 0,99 $ l’action, pour la période correspondante de l’exercice précédent. Le bénéfice tiré des activités poursuivies s’est établi à 238,7 M$,soit 1,04 $ l’action, pour le trimestre, par rapport à 223,9 M$, soit 0,94 $l’action, à l’exercice précédent.

Le chiffre d’affaires et les produits d’exploitation nets mondiaux ontgrimpé de 5 % pour s’établir à 4,425 G$ au premier trimestre comparativement à4,202 G$ à l’exercice précédent. Le chiffre d’affaires net des activités liéesà l’équipement s’est situé à 3,815 G$ ce trimestre par rapport à 3,691 G$ àl’exercice dernier.

L’excellence du rendement de l’exploitation et l’accueil positif desclients quant aux services et produits perfectionnés contribuent à expliquerles résultats du trimestre, a observé Robert W. Lane, président et chef de ladirection. « De nouveaux services et équipements très intéressants permettrontà John Deere d’attirer les clients et d’étendre notre présence sur les marchésinternationaux », a ajouté M. Lane. « En outre, en mettant davantage l’accentsur la gestion rigoureuse d’actifs, Deere pourra mieux servir sa clientèlemondiale sans cesse croissante tout en conservant au minimum le niveau desstocks pour plus de rentabilité. En fait, au cours des 27 trimestresprécédents, les créances clients et les stocks liés aux ventes ont déclinécomparativement au trimestre correspondant de l’exercice précédent. »

Résumé des activités
Le chiffre d’affaires net des activités mondiales liées à l’équipement aprogressé de 3 % ce trimestre. Ces résultats incluent les effets positifs dela fluctuation des prix et de la conversion des devises pour un total de 5 %.Les ventes d’équipement aux Etats-Unis et au Canada ont reculé de 5 % cetrimestre. Les ventes nettes réalisées à l’extérieur des Etats-Unis et duCanada ont augmenté de 24 % ce trimestre, ce qui tient compte d’un effetpositif de conversion des devises d’environ 7 %.

Les divisions d’équipement de Deere ont dégagé un bénéfice d’exploitationde 270 M$ ce trimestre comparativement à 261 M$ à l’exercice précédent. Lahausse du bénéfice d’exploitation pour le trimestre est principalementattribuable à l’amélioration des prix réalisés, et contrebalancée en partiepar des frais de vente et d’administration plus élevés. Les répercussions dela baisse des volumes d’équipement de construction aux Etats-Unis et au Canadaont été contrebalancées en grande partie par les volumes plus élevés tirés desactivités de la société à l’extérieur de la région dans les secteurs de laforesterie, de la construction et de l’équipement agricole.

L’accent constant que met Deere sur la gestion rigoureuse d’actifscontinue de produire des résultats positifs. Les créances clients et lesstocks se sont établis à 5,672 G$, ce qui représente 28 % du chiffred’affaires des 12 mois précédents, par rapport à 5,911 G$, ce qui correspond à30 % du chiffre d’affaires de l’exercice précédent.

Les services financiers ont communiqué un bénéfice net de 88,2 M$ cetrimestre comparativement à 96,6 M$ à l’exercice précédent. Le bénéfice tirédes activités poursuivies s’est chiffré à 88,2 M$ ce trimestre par rapport à84,6 M$ à l’exercice précédent. Le bénéfice a profité de la croissance duportefeuille de créances, contrebalancée en partie par une hausse desprovisions pour les pertes sur créances ainsi que par des frais de vente etd’administration plus élevés.

Perspectives de la société
Le chiffre d’affaires de Deere devrait se raffermir légèrement pourl’ensemble de l’exercice 2007 et devrait croître d’environ 5 % au deuxièmetrimestre. Le bénéfice net devrait s’établir à environ 1,4 G$ pour l’exerciceet dans une fourchette de 525 M$ à 550 M$ au deuxième trimestre.

Survol des activités de la société
Les progrès durables de Deere en matière de gestion d’actifs ont doté lasociété de plus de souplesse pour réagir à la conjoncture changeante dumarché. « Nous nous sommes employés sans relâche à bâtir une société plusréactive, et c’est pourquoi Deere est désormais bien placée pour adapter saproduction aux fluctuations du marché de la vente au détail », a expliqué M.Lane. « Cette réussite positionne idéalement la société pour servir saclientèle mondiale sans cesse croissante. Parallèlement à la demandecroissante pour des combustibles renouvelables et autres facteurs économiquespositifs d’envergure mondiale, notre capacité de dégager des résultatsfinanciers solides est également renforcée. »

Rendement de la division de l’équipement
Equipement agricole. Le chiffre d’affaires de la division a bondi de 10 %ce trimestre, ce qui est principalement attribuable à une hausse des volumesde ventes aux Etats-Unis et au Canada, à l’amélioration des prix réalisés et àun taux de conversion favorable des devises. Le bénéfice d’exploitation s’estétabli à 137 M$ ce trimestre, comparativement à 106 M$ à l’exercice précédent.La hausse est principalement attribuable à une amélioration des prix réaliséset à une hausse du volume de ventes. L’amélioration a été contrebalancée enpartie par des frais de vente et d’administration plus élevés, ce quis’explique principalement par les programmes de croissance de la division etl’effet de la conversion des devises.

Equipement commercial et résidentiel. Le chiffre d’affaires a connu unehausse de 2 % ce trimestre, ce qui est principalement attribuable à uneamélioration des prix réalisés. Le bénéfice d’exploitation s’est établi à38 M$ par rapport à 19 M$ à l’exercice précédent. La hausse est surtoutattribuable à un baisse des frais d’exploitation et à l’amélioration des prixréalisés.

Construction et foresterie. Le chiffre d’affaires a reculé de 7 % cetrimestre, conséquence de la chute des volumes de ventes aux Etats-Unis et auCanada. Le bénéfice d’exploitation a décliné de 95 M$ par rapport à 136 M$ àl’exercice précédent, ce qui est principalement attribuable à la diminutiondes livraisons et à la mauvaise utilisation des ressources concernant labaisse des volumes de production. Les résultats de l’exercice précédenttenaient compte des dépenses liées à la fermeture d’une des installationscanadiennes d’équipement de foresterie.

Conjoncture et perspectives du marché
Equipement agricole. La conjoncture mondiale du secteur agricole demeuretrès favorable et est soutenue par des tendances économiques positives ainsique par la consommation mondiale à la hausse de combustibles renouvelables. Lademande pour les services et produits agricoles devrait demeurer élevée en2007, et les prix des récoltes devraient s’établir bien au-dessus des prix del’exercice précédent, en moyenne. Tel que prévu, les ventes au détail se sontessoufflées au cours de cet exercice; cependant, la société prévoit que lademande reprendra plus tard dans l’année. Les ventes aux producteurs de maiset de soja devraient être relativement élevées, tandis que la demande pour del’équipement pour le coton, des petits tracteurs et des produits courammentutilisés dans le secteur de l’élevage de bétail devrait connaître certainespressions. En raison de ces trois facteurs, les ventes au détail auxEtats-Unis et au Canada devraient osciller entre la stagnation et une reprisede 5 % en 2007.

En Europe de l’Ouest, les ventes de détail devraient être stables pourl’exercice. Le chiffre d’affaires dans les pays de la CEI (Communauté desEtats indépendants), y compris la Russie, devrait connaître une améliorationen raison d’une croissance du marché. A la suite du brusque repli au cours desdeux exercices précédents, le marché de la machinerie agricole au Brésilprésente des signes de raffermissement. Les fermiers de la région profitentdes prix plus élevés du soja et des coûts moindres. Conséquence directe decette conjoncture améliorée, le chiffre d’affaires en Amérique du Sud devraitdonc osciller entre la stagnation et une reprise de 5 % en 2007. En Australie,le chiffre d’affaires devrait fléchir d’environ 25 % pour l’exercice en raisondes répercussions de la sécheresse préoccupante. En raison de ces facteurs etde la conjoncture du marché, le chiffre d’affaires mondial d’équipementagricole John Deere devrait croître d’environ 8 % pour l’ensemble del’exercice 2007. L’amélioration du chiffre d’affaires tient compte d’environ 2points de pourcentage reliés à la conversion de devises.

Equipement commercial et résidentiel. Le chiffre d’affaires del’équipement commercial et résidentiel de John Deere devrait se releverd’environ 3 % pour l’exercice. L’amélioration est attribuable à la croissancedes activités d’aménagement paysager et à la popularité des nouveaux produits,ce qui devrait plus que contrebalancer les répercussions d’un déclin dans lesecteur de l’immobilier résidentiel.

Construction et foresterie. Les marchés de l’équipement de foresterie etde construction devraient connaître un ralentissement en 2007. Même si lesdépenses non résidentielles aux Etats-Unis devaient connaître une reprise, laconstruction de logements résidentiels sera affaiblie. En outre, les ventesaux circuits indépendants de location et aux entrepreneurs du secteur de laforesterie aux Etats-Unis et au Canada devraient reculer considérablement.Etant donné cette conjoncture, le chiffre d’affaires mondial de l’équipementde construction et de foresterie de Deere devrait chuter d’environ 9 % pourl’exercice.

Crédit. Le bénéfice net des activités de crédit de Deere pour l’ensemblede l’exercice 2007 devrait se chiffrer à environ 355 M$. L’amélioration prévueest stimulée par la croissance du portefeuille de créances, partiellementcontrebalancée par la hausse des frais d’administration et d’exploitation afinde soutenir les programmes de croissance de la division.

John Deere Capital Corporation
Les renseignements suivants sont communiqués au nom de la filiale decrédit de la société, John Deere Capital Corporation (JDCC), conformément auxobligations d’information applicables à l’émission périodique de titres decréance sur le marché public.

Le bénéfice net de JDCC s’est chiffré à 73,2 M$ ce trimestrecomparativement à 70,1 M$ à l’exercice précédent. Les résultats ont profité dela croissance du portefeuille, contrebalancée en partie par une hausse desprovisions pour les pertes sur créances ainsi que par des frais de vente etd’administration plus élevés.

Le montant net des comptes clients et des contrats de location financéspar JDCC s’est établi à 17,257 G$ au 31 janvier 2007, par rapport à 15,781 G$il y a un an. Le montant net des comptes clients et des contrats de locationgérés, qui tiennent compte des comptes clients précédemment vendus, onttotalisé 18,050 G$ au 31 janvier 2007, comparativement à 17,233 G$ il y a unan.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

John Deere
http://www.deere.com/

Commentaires