Deere déclare un bénéfice record de 763 millions de dollars au deuxième trimestre

Illinois (États-Unis), 14 mai 2008 – Deere & Company a annoncé un bénéfice net mondial de 763,5 M $, soit 1,74 $ par action, pour le deuxième trimestre clos le 30 avril, comparativement à 623,6 M $, ou 1,36 $ par action,pour la même période de l’exercice précédent. Pour le premier semestre, les produits nets se sont élevés à 1,133 G $, soit 2,56 $ par action comparé à862,3 M $ ou 1,88 $ par action l’année dernière.

Les ventes et les produits mondiaux ont augmenté de 18 % pour se situer à8,097 G $ pour le deuxième trimestre et ont aussi connu une hausse de 18 %pendant le premier semestre en atteignant 13,298 G $. Le chiffre d’affairesnet des activités liées aux équipements a atteint 7,469 G $ pour le trimestreet 11,999 G $ pour le semestre, comparativement à 6,266 G $ et 10,081 G $ pourles périodes respectivement identiques de l’exercice précédent.

Les conditions favorables du secteur agricole mondial sont l’une desraisons pour ces résultats record malgré le ralentissement de l’économieaméricaine. « Nos produits très élaborés contribuent efficacement à répondre àla demande mondiale pour plus de produits agricoles et sont l’un des piliersde notre rendement remarquable tout en fidélisant une clientèle internationalecroissante grâce à la qualité et à la valeur de John Deere », estime Robert W.Lane, président du conseil d’administration et chef de la direction. « Toutesnos activités bénéficient de la mise en oeuvre sans faille de nos projetsvisant à créer une entreprise fondamentalement plus résistante. Parconséquent, les activités non agricoles de la société sont restées trèsrentables malgré la conjoncture économique défavorable aux Etats-Unis, tandisque notre rendement général continue de battre des records. »

Résumé des activités
Le chiffre d’affaires net des activités mondiales liées aux équipements afait un bond de 19 % pendant le trimestre et au cours des six premiers mois.On peut y inclure notamment les effets positifs de la conversion des deviseset les modifications du cours de 8 % pour le trimestre et 7 % en cumul annuel.Pour leur part, les ventes nettes d’équipement aux Etats-Unis et au Canada ontgrimpé de 6 % pour le trimestre et de 7 % pour le semestre. Les ventes nettesà l’extérieur des Etats-Unis et du Canada ont augmenté de 46 % pour letrimestre et de 42 % pour le semestre, en tenant compte d’une incidencepositive de la conversion des devises de 14 % pour le trimestre et de 13 % encumul annuel.

Les divisions d’équipement de Deere ont présenté un bénéficed’exploitation de 1,102 G $ pour le deuxième trimestre et de 1,559 G $ pour lepremier semestre, comparativement à 829 M $ et 1,099 G $ pour les périodeséquivalentes de l’exercice précédent. Cette hausse est principalementattribuable à l’impact positif de la croissance des volumes de vente et deproduction ainsi qu’à l’amélioration du rendement sur les prix. La hausse desfrais de vente, des frais administratifs et généraux ainsi que des coûts desmatières premières a eu pour effet de neutraliser partiellement cetteprogression. Par ailleurs, un taux d’imposition effectif plus élevé a eu uneffet négatif sur le bénéfice net des activités liées aux équipements pour lesdeux périodes concernées.

Les comptes débiteurs et les inventaires à la fin du trimestre sechiffraient à 8,200 G $, soit 35 % des ventes réalisées lors des ventes des 12mois précédents, par rapport à 6,970 G $ ou 34 % des ventes il y a un an.

Les services financiers ont annoncé un bénéfice net de 86,4 M $ pour letrimestre et 184,1 M $ pour le semestre, comparativement à 86,4 M $ et174,6 M $ pour les mêmes périodes de l’an dernier. Les résultats trimestrielssont comparables alors que l’amélioration en cumul annuel était principalementimputable à la croissance du portefeuille crédit et à l’augmentation desrevenus d’assurance récolte. La hausse du niveau d’endettement, celle desfrais de ventes, administratifs et généraux, ainsi que la baisse des bénéficesdes comptes débiteurs ont partiellement mitigé ces résultats.

Perspectives de la Compagnie
Les ventes d’équipement de la Compagnie devraient augmenter d’environ20 % pour l’exercice et le troisième trimestre 2008. La part de la conversiondes devises dans ces hausses est d’environ 5 % pour l’exercice et d’environ4 % pour le trimestre. Le bénéfice net de Deere devrait se situer autour de2,2 G $ pour l’exercice 2008, et entre 550 M $ et 575 M $ pour le troisièmetrimestre. L’augmentation du coût des matières premières et la disponibilitédes pièces de rechange et composants divers devraient avoir un impact sur lesopérations pour le restant de l’année.

Résumé de la Compagnie
Selon M. Lane, la performance de Deere devrait bénéficier d’un soutiencontinu, compte tenu de l’accent mis sur la croissance et les actionsrigoureuses visant à attirer les clients dans le monde entier. « Nouseffectuons les investissements nécessaires pour nous mettre au service denouveaux clients, par l’intermédiaire de nos diverses activités, et pourrépondre à l’augmentation de la demande mondiale », explique-t-il. Au cours dudernier trimestre, la société a annoncé une augmentation de la capacité destracteurs de grande puissance aux Etats-Unis. La société a aussi divulgué sesprojets pour une présence accrue en Russie et a accepté de faire partie d’unecoentreprise pour la production d’équipements de construction en Chine. « Nouspensons que John Deere est dans une position idéale pour continuer sacroissance et pour générer des niveaux importants de flux de trésorerie etapporter une valeur indiscutable aux investisseurs pendant longtemps », adéclaré M. Lane.

Performance de la division Equipements
Agricole. Le chiffre d’affaires de la division s’est accru de 34 % pourle trimestre et le semestre, en raison principalement des volumes de livraisonplus élevés, des effets positifs de la conversion des devises et del’amélioration des prix réalisés. Le bénéfice d’exploitation a atteint 782 M $pour le deuxième trimestre et de 1,114 G $ pour le premier semestre,comparativement à 487 M $ et 624 M $ pour les périodes équivalentes del’exercice précédent. Cette hausse du bénéfice d’exploitation pour les deuxpériodes est attribuable principalement à l’impact positif de la croissancedes volumes de vente et de production ainsi qu’à l’amélioration du rendementsur le prix. La hausse des frais de ventes, des frais administratifs etgénéraux ainsi que des coûts des matières premières a eu pour effet deneutraliser partiellement cette progression.

Commercial et résidentiel. Le chiffre d’affaires de la division aaugmenté de 8 % pour le trimestre et de 11 % en cumul annuel. Les activités deLESCO, rachetées au troisième trimestre 2007, ont contribué à l’augmentationdu chiffre d’affaires à hauteur de 12 % pour le trimestre et le semestre. Lebénéfice d’exploitation a atteint 154 M $ pour le trimestre et 162 millions $en cumul annuel, comparativement à 150 millions $ et 188 M $ l’annéeprécédente. Le bénéfice d’exploitation est légèrement en hausse pour letrimestre grâce à un éventail de produits plus favorable, un meilleurrendement sur le prix et de plus grands volumes de vente. Ces tendancesfavorables ont cependant été atténuées principalement par l’augmentation desfrais de ventes, administratifs et généraux associés aux activités de LESCO.La baisse sur six mois du bénéfice d’exploitation est principalement imputableaux frais de vente administratifs et généraux plus élevés de LESCO,partiellement compensés par de plus grands volumes de vente et un éventail deproduits plus favorable.

Construction et foresterie. Le chiffre d’affaires a baissé de 7 % pour letrimestre et en cumul annuel. Le bénéfice d’exploitation a atteint 166 M $pour le trimestre et 283 M $ pour le semestre, comparativement à 192 M $ et287 M $ pour les mêmes périodes de l’exercice précédent. La réduction dubénéfice d’exploitation pour le trimestre est principalement imputable à labaisse des volumes de livraison, compensée partiellement par une améliorationdu rendement sur le prix. Le bénéfice d’exploitation pour le semestre estlégèrement en baisse à cause de la baisse des volumes de livraison et descoûts plus élevés des matières premières, compensés essentiellement par unmeilleur rendement sur le prix.

Perspectives et conjoncture du marché
Agricole. Grâce au dynamisme soutenu du secteur mondial de l’agriculture,les ventes internationales de la division d’équipement agricole de John Deeredevraient augmenter d’environ 35 % pour l’exercice 2008. La conversion desdevises interviendrait pour 7 % dans ces résultats.

En ce qui a trait au secteur industriel, les ventes de machinerieagricole aux Etats-Unis et au Canada devraient augmenter d’environ 20 % pourl’exercice, entraînées par une augmentation des ventes de tracteurs et demoissonneuses-batteuses.

Les ventes industrielles en Europe occidentale devraient augmenter de 3 à5 % pour l’année. On prévoit une hausse encore plus importante en Europecentrale et dans les pays de la CEI (Communauté des Etats indépendants), dontla Russie, où la demande pour les équipements de production agricole est enpleine croissance. Les marchés d’Amérique du Sud devraient connaître unepoursuite de la croissance en 2008, comme en témoigne la hausse prévued’environ 30 % des ventes industrielles. Cependant, malgré la conjoncturefavorable de la région, la demande pour les machines agricoles pourrait êtreaffectée au Brésil par des incertitudes liées aux programmes de financementgouvernementaux et en Argentine par une taxe à l’exportation sur les matièrespremières agricoles. Les ventes de Deere bénéficient de l’accroissement de sagamme de produits et de sa capacité de production, découlant de la mise enservice d’une usine de fabrication de tracteurs de classe internationale auBrésil, et par l’augmentation de la demande pour son équipement de récolte decanne à sucre. Les ventes annuelles de Deere devraient aussi augmenterconsidérablement dans les marchés asiatiques clés comme l’Inde et la Chineainsi qu’en Australie, qui connaît à l’heure actuelle une forte reprise del’activité de son secteur agricole.

Commercial et résidentiel. Le chiffre d’affaires de la divisiond’équipement commercial et résidentiel de John Deere devrait croître d’environ4 % pour l’exercice, dont 6 % attribuables aux ventes générées par LESCOpendant un exercice complet. Les ventes associées aux nouveaux produitsdevraient partiellement compenser l’impact du ralentissement du marchéimmobilier des Etats-Unis et la faiblesse de l’économie. En cumul annuel, lechiffre d’affaires de la division a subi le contrecoup du printemps tardifdans la plupart des Etats-Unis.

Construction et foresterie. Le marché américain des équipements deconstruction et de foresterie devrait être de nouveau mis à rude épreuve,principalement en raison de la baisse constante des mises en chantier quidevraient atteindre leurs niveaux les plus bas depuis 60 ans en 2008. Lesecteur de la construction non résidentielle devrait avoir un niveaud’activité équivalent à celui relativement satisfaisant de l’année dernière.Bien que le secteur du logement aux Etats-Unis ait un impact négatif sur lesmarchés des équipements de foresterie aux Etats-Unis et au Canada, on prévoitune augmentation des ventes forestières à l’échelle mondiale en 2008.

Dans ce contexte plutôt morose, le chiffre d’affaires de Deere en ce quiconcerne les équipements de construction et de foresterie devrait baisserd’environ 3 % pour l’exercice. Le chiffre d’affaires devrait bénéficier desnouveaux produits et de la nouvelle capacité de production en usine de laCompagnie, qui correspond davantage à la demande du secteur de la vente audétail.

Activité de crédit. Pour l’année 2008, il est prévu que le bénéfice netdes activités de crédit de Deere se situe à environ 350 M $. La baisse prévuepar rapport à 2007 est principalement imputable à une augmentation del’endettement, une augmentation des provisions concernant les pertes de créditet des coûts plus élevés pour le soutien des initiatives de croissance. Ceséléments seront partiellement compensés par la croissance du portefeuillecrédit et la hausse des revenus d’assurance récolte.

John Deere Capital Corporation
Les renseignements suivants sont communiqués au nom de la filiale decrédit de la Compagnie, John Deere Capital Corporation (JDCC), conformémentaux exigences de présentation applicables à l’émission périodique de titresd’emprunt sur le marché public.

Le bénéfice net de JDCC s’est chiffré à 77,3 M $ pour le deuxièmetrimestre et 154,5 M $ en cumul annuel, comparativement à 76,3 M $ et149,5 M $ pour les périodes équivalentes de l’exercice précédent. Cetteamélioration pour le trimestre est due principalement à la croissance duportefeuille crédit et à l’augmentation des revenus d’assurance récolte,partiellement mitigées par une augmentation de l’endettement et la baisse desbénéfices des comptes débiteurs. L’amélioration du bénéfice net pour lesemestre est principalement imputable à la croissance du portefeuille créditet à l’augmentation des revenus d’assurance récolte, partiellement mitigéespar une augmentation de l’endettement, celle des frais de vente,administratifs et généraux et la baisse des bénéfices des comptes débiteurs.

Le montant net des comptes débiteurs et des contrats de location financéspar JDCC s’élève à 19,296 G $ au 30 avril 2008, comparé à 18,245 G $ l’annéedernière. Le montant net des comptes débiteurs et des contrats de locationgérés, y compris les comptes débiteurs vendus, totalise 19,452 G $ au 30 avril2008, par rapport à 18,830 G $ à pareille date l’an dernier.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

John Deere
http://www.deere.com/

Commentaires