Deere enregistre de meilleurs résultats pour le premier trimestre

Illinois (États-Unis), 11 février 2003 – Deere & Company a communiqué un bénéfice net de 68,0 millions $, ou 0,28 $ par action, pour le premier trimestre clos le 31 janvier, comparativement à une perte nette de 38,1 millions $, ou 0,16 $ par action l’année dernière.

« Les résultats pour le trimestre reflètent une solide remontée de toutesnos divisions d’équipement et sont particulièrement gratifiants à la lumièredes conditions du marché qui demeurent toujours aussi léthargiques », asouligné Robert W. Lane, président du conseil et chef de la direction. « Nousrécoltons sans contredit le fruit de nos efforts pour attirer des clients versnos nouveaux produits de pointe, tout en intensifiant nos initiatives deréduction des coûts et de rationalisation des actifs. »

A l’échelle mondiale, le chiffre d’affaires net pour le premier trimestres’est établi à 2,794 milliards $, comparativement à 2,522 milliards $ pour lapériode comparable de l’exercice précédent. Le chiffre d’affaires net desdivisions d’équipement a atteint 2,274 milliards $, comparativement à 1,938milliard $ pour le premier trimestre d’il y a douze mois. Aux Etats-Unis et auCanada, les ventes d’équipement ont grimpé de 17 %, en raison de haussesnotables des ventes d’équipement commercial et résidentiel, ainsi que dematériel de construction et d’équipement forestier. Les ventes d’équipementagricole se sont atténuées dans la région. Les ventes à l’étranger ontprogressé de 19 % pour le trimestre (de 11 %, exclusion faite des taux dechange), l’augmentation étant principalement attribuable à des ventes plusélevées d’équipement agricole en Europe et à de meilleures ventes de matérielde construction et d’équipement forestier.

Pour le trimestre, les divisions d’équipement de Deere ont inscrit unbénéfice d’exploitation de 42 millions $, comparativement à une perted’exploitation de 135 millions $ à pareille date l’an passé. (Les résultatsd’exploitation excluent l’incidence des intérêts débiteurs, des impôts etd’autres charges administratives.) L’augmentation est essentiellementattribuable à des volumes de ventes et de production accrus, ainsi qu’à desefficiences de fabrication connexes. En outre, les résultats pour le trimestreont bénéficié de meilleurs prix de réalisation et de réductions plus marquéesdes frais et des dépenses. Par ailleurs, l’application des dispositions de nonamortissement de l’écart d’acquisition de l’énoncé no 142 du FASB a eu uneincidence favorable avant impôt de 14 millions $ sur le bénéficed’exploitation du trimestre. Le raffermissement des résultats financiers estsurvenu en dépit d’une hausse des coûts liés aux avantages postérieurs audépart à la retraite, qui se sont accrus de 75 millions $ avant impôts pour letrimestre. Le bénéfice engrangé pour le premier trimestre d’il y a douze moisavait été affecté de manière défavorable par une obligation avant impôts de 16millions $ liée à la fermeture d’une usine au Tennessee et par une perte avantimpôts de 12 millions $ visant les divisions d’équipement découlant de ladévaluation du peso argentin.

Les divisions d’équipement de la Société ont enregistré une perte nettede 5,2 millions $ pour le trimestre alors que l’an dernier, elles essuyaientune perte nette de 110,5 millions $. Ce progrès est principalement attribuableaux facteurs d’exploitation mentionnés plus haut.

Sommaire, par division, du bénéfice d’exploitation tiré de l’équipement
Equipement agricole
Comparativement à l’an dernier, les ventes nettes de la division se sont amplifiées de 8 % pour le trimestre, alors que les volumes de production suivaient sensiblement la même progression. Les ventes se sont accentuées en Europe, reflet de l’accueil favorable réservé aux nouveaux produits et à l’incidence de la conversion en fonction du taux de change plus élevé s’appliquant aux eurodevises. Les ventes aux concessionnaires américains et canadiens ont reculé à la suite d’activités de vente au détail plus au ralenti que prévu. La torpeur du marché au détail reflétait la persistance des incertitudes économiques, de même que les inquiétudes quant aux possibilités de sécheresse et les retards aux chapitre des demandes d’aide en vertu du Farm Bill américain (loi agricole). En Amérique latine, les ventes se sont amoindries, principalement en raison de l’incidence de la conversion d’une devise brésilienne affaiblie. A l’échelle mondiale, le bénéfice d’exploitation pour le trimestre a atteint 6 millions $, alors qu’à l’exercice précédent, la Société essuyait une perte d’exploitation de 15 millions $. Cette hausse du bénéfice est principalement attribuable à une majoration des prix réalisés, à des réductions de coûts plus marquées, ainsi qu’à l’incidence des volumes de ventes et de production accrus en Europe. Ces facteurs ont été partiellement neutralisés par une hausse avant impôts de 49 millions $ des coûts liés aux avantages postérieurs au départ à la retraite. Les résultats pour le premier trimestre de l’exercice précédent ont été négativement affectés par des pertes d’exploitation de 12 millions $ en Argentine reliées à la dévaluation du peso.

Equipement commercial et résidentiel
Comparativement au premier trimestre d’il y a douze mois, les ventes réalisées par la division se sont relevées de 35 % alors que les volumes de production ont plus que doublé. Pour la période à l’étude, les ventes ont bénéficié de la livraison de produits lancés récemment, alors que l’année dernière, les ventes avaient été négativement affectées par des réductions très marquées des niveaux de production et de livraison destinées à abaisser les stocks détenus par la Société ou par des concessionnaires. Pour le trimestre, le bénéfice d’exploitation s’est élevé à 23 millions $, contre une perte d’exploitation de 43 millions $ l’an dernier. Cette progression est essentiellement due à des volumes de ventes et de production plus importants, ainsi qu’à des efficiences de fabrication accrues. Ces facteurs ont été partiellement contrebalancés par une hausse de 10 millions $ avant impôts des coûts liés aux avantages postérieurs au départ à la retraite. L’obtention d’un règlement d’assurance contre l’incendie avait eu une incidence favorable sur les résultats d’exploitation de l’année dernière.

Matériel de construction et équipement forestier
Les ventes de la division se sont accrues de 32 % pour le trimestre, alors que les volumes de production dans les principales usines de fabrication ont augmenté d’un pourcentage similaire. Bien que les ventes au détail soient demeurées sous les niveaux habituels, la division a été en mesure de mieux harmoniser les volumes de ventes et de production en fonction de la demande des détaillants, comparativement à l’année dernière, alors que les concessionnaires réduisaient leurs stocks et le matériel destiné à la location. En outre, les ventes pour le trimestre ont été stimulées par l’inclusion des ventes de la collaboration Deere-Hitachi aux fins de commercialisation aux Etats-Unis et au Canada. Pour le premier trimestre, le bénéfice d’exploitation a grimpé à 16 millions $, alors que la Société constatait une perte d’exploitation de 66 millions $ l’an dernier. Cette amélioration de la rentabilité découle surtout des volumes de vente et de production en hausse, ainsi que des efficiences de fabrication connexes. L’accroissement des prix réalisés et les réductions plus marquées des frais et des dépenses ont également contribué à cette embellie. Ces facteurs ont été partiellement contrebalancés par une hausse avant impôts de 16 millions $ des coûts liés aux avantages postérieurs au départ à la retraite. L’année dernière, les résultats comprenaient une charge avant impôts de 16 millions $ liée à la fermeture d’une usine au Tennessee.

Technologies spéciales
Ces activités ont généré une perte d’exploitation de 3 millions $ pour le trimestre, comparativement à une perte d’exploitation de 11 millions $ constatée l’an dernier. Cette amélioration est principalement attribuable à des frais et dépenses moindres, ainsi qu’à l’absence d’amortissement de l’achalandage.

Au 31 janvier 2003, les créances clients ont atteint 2,911 milliards $,ce qui représente 24 % du chiffre d’affaires des 12 mois précédents,comparativement à 2,679 milliards $ il y a un an, ou 25 % du chiffred’affaires des douze mois précédents. Quelque 100 millions $ de l’augmentationétait attribuable à la fluctuation des taux de change. Au 31 janvier 2003, lesstocks se sont chiffrés à 1,929 milliard $, alors qu’ils établissaient à 1,831milliard $ il y a un an. Dans les deux cas, les stocks représentaient 20 % ducoût des produits vendus de l’exercice précédent. Quelque 25 millions $ del’excédent des stocks est attribuable aux fluctuations des taux de change.

Sommaire du bénéfice net découlant des services financiers
Crédit
Les activités de crédit de Deere ont généré un bénéfice net de 69,0 millions $ pour le trimestre, comparativement à 76,0 millions $ l’an dernier. Cet affaiblissement était principalement attribuable à des gains moindres découlant d’un volume réduit de billets de détail vendus et de frais administratifs plus élevés liés à la croissance du portefeuille. Ces facteurs ont été partiellement annulés par une provision moins élevée pour pertes sur créances. L’année dernière, les résultats avaient subi l’incidence négative de pertes après impôts de 6 millions $ en Argentine découlant de la dévaluation du peso.
Soins de santé
Les activités de Deere liées aux soins de santé ont généré un bénéfice net de 4,3 millions $, alors que l’an dernier, ces activités rapportaient 4,6 millions $. Ce recul est principalement attribuable à un taux d’imposition légèrement plus élevé cette année.

Conjonctures du marché et perspectives
Compte tenu des conjonctures décrites ci-après, la Société prévoitactuellement que, pour le deuxième trimestre 2003, le chiffre d’affaires netde la division de l’équipement devrait progresser de 10 % à 15 % par rapport àla même période de l’exercice précédent, tandis que le bénéfice net àl’échelle de l’entreprise devrait se situer entre 200 millions $ et 250millions $. Deere s’attend maintenant à ce que le chiffre d’affaires de ladivision de l’équipement enregistre une hausse de 7 % à 9 % pour l’exercice,ce qui est légèrement en deçà des prévisions précédentes. Cependant, pourl’ensemble de l’exercice, le bénéfice net devrait s’établir entre 500millions $ et 600 millions $ grâce aux efforts soutenus en matière de contrôledes coûts et des niveaux d’actif. L’incertitude économique découlant desévénements mondiaux actuels fait augmenter le risque que cette estimation soitrevue à la baisse.

Equipement agricole
Etant donné que les ventes de machinerie aux Etats-Unis et au Canada se maintiennent à des niveaux bien inférieurs aux années précédentes, on s’attend maintenant à ce que les ventes au détail au sein de l’industrie soient stables pour l’ensemble de l’exercice 2003. Parmi les facteurs contribuant à la baisse des ventes constatée jusqu’à présent, mentionnons les incertitudes sur le plan économique, les préoccupations soulevées par le temps sec et le nombre encore faible de demandes d’aide en vertu de la nouvelle loi agricole. Ce retard dans les demandes a causé des délais dans le paiement de sommes considérables par le gouvernement, ce qui, jumelé aux récoltes moins importantes de l’année dernière, cause des tensions en matière de liquidités à court terme pour de nombreux agriculteurs. Le volume des ventes devrait se rétablir au printemps lorsque les agriculteurs se prépareront pour les semailles et qu’ils commenceront à recevoir les fonds du gouvernement. Pour ce qui est des autres régions, Deere prévoit que ses ventes au détail en Europe occidentale progresseront en 2003, car la Société mise sur l’excellent rendement de l’an dernier et accroît sa présence dans cet important marché. Le chiffre d’affaires de Deere en Amérique du Sud devrait être sensiblement le même que pour l’exercice précédent. En conséquence de ces facteurs, les ventes mondiales de la division de l’équipement agricole de John Deere devraient être en hausse de 7 % à 9 % pour l’exercice.

Equipement commercial et résidentiel
Comparativement au dernier exercice, au moment où les niveaux de production et d’expédition étaient de beaucoup inférieurs aux ventes au détail, les livraisons d’équipement commercial et résidentiel de John Deere devraient grimper de 13 % à 15 % en 2003. Le chiffre d’affaires devrait croître grâce au succès des nouveaux produits, comme les tondeuses à siège de la série 100, lesquelles seront mises en vente au printemps chez les concessionnaires Deere et dans les magasins Home Depot. La Société s’attend à ce que les niveaux de production soient particulièrement élevés tôt dans l’année à l’approche de l’importante saison de vente du printemps.

Equipement forestier et matériel de construction
Cette année, les marchés du matériel de construction devraient continuer de subir les pressions causées par le recul des investissements commerciaux et par le fléchissement prolongé sur le circuit des entreprises de location indépendantes. La léthargie caractérisant les marchés mondiaux de la foresterie devrait également persister. Néanmoins, la Société a annoncé deux hausses de prix modestes au cours des dernières semaines, car il semble que les pratiques d’escompte particulièrement énergiques qui ont marqué l’industrie depuis quelque temps soient en train de s’estomper. Dans ce contexte, les ventes de matériel de construction et d’équipement forestier de Deere devraient augmenter légèrement pour 2003, en tenant compte du chiffre d’affaires de Hitachi pour l’ensemble de l’exercice, et diminuer faiblement si l’apport de Hitachi est ignoré.

Crédit
Pour 2003, les résultats de la division du crédit devraient bénéficier d’une baisse des radiations, de l’accroissement supplémentaire du portefeuille de prêts et de la stabilité des marges d’exploitation. En conséquence, la division continue de prévoir un bénéfice net d’environ 300 millions $ pour l’exercice.

Accroissement de la clientèle et maintien de la discipline pour favoriser de meilleurs résultats
Les efforts de Deere visant à accroître sa clientèle, jumelé à sonintérêt soutenu pour l’actif et l’efficacité de l’exploitation, devraiententraîner une hausse du rendement pour l’exercice, selon M. Lane. « Même si lesventes au détail ont connu un départ lent, nous nous attendons à continuer deprofiter d’une meilleure efficacité et de nouveaux produits améliorés », a-t-ilindiqué. « Nous demeurons engagés à favoriser une amélioration durable de nosrésultats financiers et à générer un rendement plus élevé pour lesinvestisseurs. »

John Deere Capital Corporation
Les renseignements suivants sont communiqués au nom de la filiale decrédit de la Société, John Deere Capital Corporation (JDCC), conformément auxexigences de présentation applicables à l’émission périodique de titresd’emprunt sur le marché public.

Le bénéfice net de JDCC s’est élevé à 62,3 millions $ pour le premiertrimestre 2003, comparativement à 71,9 millions $ pour le dernier exercice.Cette baisse est principalement le fait de gains moins importants, ce quis’explique par la diminution des ventes de billets de détail et l’augmentationdes frais d’administration liés à la croissance du portefeuille. Ces facteursont été en partie annulés par des provisions moins élevées pour des pertes surcréance. Les résultats du dernier exercice avaient souffert des pertes aprèsimpôts de 6 millions $ relativement à la dévaluation du peso en Argentine.

Le montant net des comptes clients et des contrats de location financéspar JDCC était de 11,423 milliards $ au 31 janvier 2003, comparativement à9,978 milliards $ un an auparavant. Cette augmentation s’explique par le faitque les acquisitions ont été plus importantes que les sommes recouvrées aucours des 12 derniers mois, en tenant compte des nouvelles acquisitions decomptes clients des concessionnaires en Europe qui ont été partiellementannulées par les ventes de billets de détail. Le montant net des comptesclients et des contrats de location gérés, lequel inclut les comptes clientsvendus précédemment, totalisait 13,732 milliards $ au 31 janvier 2003, parrapport à 12,730 milliards $ l’an passé.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

John Deere
http://www.deere.com/

Commentaires