Des discussions sur les questions rurales font ressortir la nécessité d’une collaboration entre gouvernements

Peace River (Alberta), 31 mars 2004 – La nécessité pour tous les niveaux de gouvernement de travailler en collaboration a été mise en évidence lors d’une réunion des dirigeants des collectivités qui a eu lieu à Peace River en Alberta. Cette coopération s’inscrit dans le cadre d’un vaste éventail de priorités pour l’avenir des collectivités rurales, éloignées et du Nord du Canada, priorités qui ont été discutées à la dernière série de tables rondes avec des représentants fédéraux.

Le secrétaire parlementaire responsable du développement rural, M. Georges Farrah, a tenu des discussions à Peace River le 16 mars. Des représentants du milieu des affaires, de groupes jeunesse, du gouvernement et des organisations rurales et urbaines de développement économique se sont réunis pour discuter de la façon dont les collectivités pourraient s’adapter aux changements touchant les régions rurales du Canada et trouver des solutions.

Les discussions ont principalement porté sur la mise en valeur des capacités des collectivités, les jeunes, l’infrastructure et l’entrepreneurship. Elles ont également permis de définir les outils et les priorités stratégiques que le gouvernement du Canada peut appuyer pour aider les collectivités à s’adapter au changement.

« Il est important pour moi de rencontrer les Canadiens des régions rurales qui apportent une contribution réelle à leurs collectivités tant sur les plans économique et social que sur le plan environnemental, et ce dans l’ensemble du pays, a déclaré M. Farrah. Leurs précieuses observations et suggestions guideront le gouvernement du Canada dans ses efforts pour améliorer la qualité de vie de ces collectivités. »

Les participants ont trouvé le forum très utile pour exprimer leurs opinions sur la vie dans les régions rurales du Canada et sur l’avenir de leurs collectivités. « Je crois que des forums comme celui que nous avons tenu permettent aux gens de faire entendre leur voix à Ottawa. Le lien direct avec le secrétaire parlementaire est profitable pour eux, a précisé M. Doug Hart du Grande Prairie Regional College. L’un des thèmes qui est ressorti des discussions est la nécessité pour les différents ordres de gouvernement de collaborer afin de mieux répondre aux besoins des Canadiens. »

L’agent de développement communautaire en Alberta, M. Richard Larsen, est aussi très satisfait. « Ce que j’ai trouvé de plus intéressant dans cette rencontre, c’est la présentation que M. Farrah a donnée de sa vision pour les régions rurales, lorsqu’il a parlé de la coopération entre les diverses collectivités, de la nécessité de développer le leadership des collectivités, de la création par le gouvernement d’un environnement favorable au développement et des possibilités pour les régions rurales du Canada d’attirer des gens à la recherche de la qualité de vie qu’offre la vie en milieu rural. »

La rencontre qui s’est tenue à Peace River s’inscrit dans le cadre d’une série de forums de discussions qui ont eu lieu à travers le Canada et qui aboutiront à la Conférence rurale nationale qui se tiendra à Red Deer en Alberta à l’automne 2004. La séance de discussion fait partie du Dialogue rural qui incite les Canadiens des régions rurales, éloignées et du Nord à discuter avec le gouvernement du Canada des possibilités qui s’offrent à eux, des défis à relever et des priorités. Depuis 1998, le Dialogue rural a permis à plus de 16 000 Canadiens d’aider le gouvernement à comprendre les enjeux locaux et régionaux et à y réagir. Cette initiative a contribué à façonner le programme du gouvernement du Canada pour les régions rurales.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires