Des fruits et légumes de moins bonne qualité

Les fruits et légumes d’aujourd’hui seraient une pâle copie de ce qu’ils étaient dans les années 50, indique une étude du Département de chimie et de biochimie de l’Université du Texas. D’après leurs recherches, 43 légumes et fruits étudiés auraient montré une nette différence en termes de contenu nutritionnel, soit de 1950 à 1999.

La quantité en minéraux et en vitamines aurait chuté de manière dramatique durant cet intervalle. Ce serait surtout le cas pour le calcium, le phosphore, le fer et la riboflavine (vitamine B2) ainsi que les protéines. Certains minéraux tels que le magnésium, le zinc et les vitamines B6 et E pourraient avoir connu le même sort mais leur présence n’était pas répertoriée dans les années 50.

Le brocoli est un bon exemple de la transformation subie par certains légumes. La demande pour des têtes de brocoli plus grandes a ainsi produit des variétés dont la teneur en minéraux est plus faible.

Depuis un siècle, les sols des États-Unis auraient épuisés 85% de leurs nutriments. À ce rythme, les sols ne seraient encore fertiles que pour les 48 prochaines années.

Les résultats de la recherche ont été publié au Journal of the American College of Nutrition.

Source: Fresh Plaza

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Céline Normandin's recent articles

Commentaires