Des pommes fraîches du Québec en plein hiver

Longueuil (Québec), 22 janvier 2002 – Dès maintenant et jusqu’à la fin du
printemps, les producteurs et emballeurs de pommes du Québec offrent aux
amateurs de fruits frais de qualité supérieure la pomme à atmosphère contrôlée
« Qualité-Québec ».

« La pomme du Québec à atmosphère contrôlée rivalise de fraîcheur et de fermeté grâce à sa méthode de conservation et à un temps de transport limité » déclare François Rochon, président de la Fédération des producteurs de pommes du Québec.

Qu’est-ce que la pomme à atmosphère contrôlée (AC) ?

Dès sa maturité atteinte (date à partir de laquelle elle est à son
meilleur), la pomme du Québec est cueillie et rapidement envoyée en entrepôts
où l’on abaisse sa respiration jusqu’à ce qu’elle cesse de produire de
l’éthylène, ce gaz qui lui permet normalement de mûrir. Pour y parvenir, on
règle le taux moyen d’oxygène à 3% et le taux moyen de gaz carbonique à 4,5%
dans les entrepôts hermétiques et on contrôle les niveaux de température et
d’humidité. Cette atmosphère contrôlée (AC) ralenti le processus de maturation
de la pomme. Lorsqu’elle arrive en magasin, la pomme offre un degré de fermeté
presque aussi élevé qu’une pomme fraîche cueillie.

« Ce procédé nous permet d’offrir aux consommateurs québécois les pommes
les plus populaires, soit les variétés Empire, Spartan, McIntosh et Cortland,
qui conservent leur goût d’automne en plein hiver » ajoute monsieur Rochon.

La pomme « Qualité-Québec » : normes de qualité supérieures

Tout juste sortie de l’entrepôt à atmosphère contrôlée, la pomme est
soigneusement inspectée et triée individuellement afin de répondre aux
critères de poids, de taille, de couleur et de fermeté inhérents à la pomme
« Qualité-Québec ». Les pommes sélectionnées pour leur qualité supérieure sont
ensuite emballées manuellement, afin d’éviter les meurtrissures produites
mécaniquement. Les emballeurs québécois veillent à ce qu’il s’écoule une très

courte période entre le moment où la pomme est sortie de l’entrepôt et celui
où elle se retrouve en épicerie. A cet effet, notons que les pommes ne sont
amenées hors des entrepôts qu’une fois les lots vendus aux marchés
d’alimentation afin de les maintenir fraîches.

Des retombées

Une moyenne de près de 29 000 tonnes de pommes destinées uniquement à la
consommation directe sont annuellement conservées en AC chez les 60
entrepositaires du Québec. La période de disponibilité de la pomme en marchés
se trouve alors prolongée de six mois. Bien que ces 29 000 tonnes de pommes ne
constituent que le tiers du volume de production des pomiculteurs, elles
représentent 40% de leurs revenus à la ferme.

Procédé AC : tendances

Dans l’optique d’offrir aux consommateurs une pomme du Québec ferme et
savoureuse à longue échéance, les entrepositaires perfectionnent leurs
méthodes de conservation. Une des nouvelles tendances consiste à réduire la
taille des entrepôts AC afin de favoriser un écoulement plus rapide des stocks
une fois l’entrepôt ouvert.

Les entrepositaires s’assurent ainsi de conserver ensemble les pommes
d’un même degré de maturité afin d’éviter que les plus mûres influent sur le
rythme de maturation des autres. Les pommes de moindre degré de maturité, qui
sont les premières mises en entrepôts AC, sont les dernières à en sortir
puisqu’elles se conservent plus longtemps.

« La Fédération des Producteurs de Pommes du Québec » (FPPQ) représente
plus de 760 producteurs répartis dans les cinq régions spécifiques (Missisquoi-
Estrie, Vallée Montérégienne, Sud-Ouest de Montréal, Laurentides, Québec) qui
unissent leurs efforts de mise en marché pour soutenir le développement de
leur marque de commerce générique les « Pommes Qualité – Québec ».

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Les pommes du Québec

http://www.lapommeduquebec.ca/

Commentaires