Du lisier pour fertiliser le blé

Utiliser du lisier comme source d’azote pour le blé comporte plusieurs défis. L’uniformité de l’application, les risques de pertes par volatilisation, l’accumulation dans les légères dépressions, cuvettes ou baissières et la formation d’une couche étanche sur le sol peuvent compromettre l’efficacité de cet engrais organique.

Pour tenter d’améliorer les chances de succès, une approche européenne a fait l’objet d’une étude en 2012 et 2013 en Ontario sur le blé d’automne. Le concept utilise l’injection en surface du lisier avec un minimum de déplacement du sol pour éviter de détruire la culture en croissance.

Un applicateur de la compagnie Veenhuis a été utilisé en 2012 et un de Nuhn Industries en 2013. Pour valider l’effet de l’injection, la même machine a été utilisée pour l’application de lisier en bandes entre les rangs sans incorporation. Un témoin, un traitement 100 % engrais minéraux et un autre 2/3 lisier +1/3 engrais minéral complètent les comparaisons.

Le tableau ci-dessous résume la moyenne des rendements obtenus en 2012 et 2013 dans le blé d’automne.

fertilisation blé

Selon les résultats obtenus, l’injection du lisier améliore le rendement final d’environ 200 kg/ha par rapport au lisier en surface. Cette situation s’explique par la diminution des pertes d’azote par volatilisation. Peu d’effets négatifs sur la culture ont été observés suite au passage de l’injecteur de lisier.

Les deux traitements à base d’engrais minéral offrent la plus grande constance quant au rendement. Un apport de seulement 1/3 d’azote sous forme minérale est suffisant pour améliorer les résultats des applications de lisier. La même tendance a été observée dans des essais précédents réalisés de 2009 à 2011.

Pour plus d’informations, consultez le numéro d’avril 2014 du Bulletin des agriculteurs.

Source : Crop Advances 2013 : OSCIA

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Céline Normandin's recent articles

Commentaires