ESB : Déclaration de la Fédération canadienne de l’agriculture

Ottawa (Ontario), 20 mai 2003 – La Fédération canadienne de l’agriculture apprécie la vitesse avec laquelle le gouvernement a agi pour informer les groupes de l’industrie de la confirmation d’un cas d’encéphalopathie bovine spongiforme – connue également sous le nom de la « maladie de la vache folle » – constaté chez une vache en Alberta.

« La FCA appuie entièrement les systèmes fédéraux et provinciaux de testset de dépistage » a affirmé Bob Friesen, président de la FCA. « Le Canadaa l’un des systèmes de protection de la salubrité des aliments les plussûrs et rigoureux dans le monde. La découverte de ce cas de maladie et lesmesures imposées par la suite attestent de l’efficacité du système. »

L’interdiction temporaire imposée par le Département de l’Agriculture desÉtats-Unis à l’égard de tous les ruminants et produits qui en sont dérivésauront un important impact économique sur les producteurs canadiens.Maintenant que le gouvernement a confirmé que l’animal n’est pas entrédans la chaîne alimentaire des humaines ou des animaux, le FCA insistevivement pour que le gouvernement canadien continue d’agir avec diligenceet célérité pour rapidement fournir aux Américains les preuvesscientifiques requises pour assurer la levée de l’interdiction.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

United States Department of Agriculture (USDA)
http://www.usda.gov/

Commentaires