Exit le blé transgénique, mais la guerre contre les OGM se poursuit

Ottawa (Ontario), 10 mai 2004 – Monsanto a abandonné ses plans d’introduction du blé transgénique. Le Conseil des Canadiens se réjouit de cette bonne nouvelle, mais reconnaît qu’il reste encore plus d’efforts à consacrer à la lutte contre les aliments transgéniques.

« Il s’agit d’une victoire extraordinaire pour tous les consommateurs,affirme Nadège Adam du Conseil des Canadiens. Peu importe ce qu’en ditMonsanto, il s’agit en fait de la déroute complète d’un projet qui étaitcondamné dès le départ. C’est un dur revers pour cette compagnie et pour lacommercialisation des récoltes transgéniques au Canada. »

Monsanto avait présenté au gouvernement canadien en décembre 2002 unedemande de distribution de son blé « Roundup Ready », résistant aux herbicides.Ce produit agricole controversé a suscité une vive opposition à la ronde, tantchez les producteurs, chez les consommateurs et les organisations de lasociété civile que de la part des acheteurs étrangers.

« Malgré tous les efforts de Monsanto pour promouvoir le blé transgénique,les consommateurs n’ont jamais rien voulu savoir de ce produit, indique NadègeAdam. L’industrie de la biotechnologie s’est mis le doigt dans l’oeil en netenant pas compte des préoccupations des consommateurs et cela vient de luicoûter l’un de ses produits agricoles les plus susceptibles d’être rentables. »

Le Conseil des Canadiens, les organisations de la société civile et lesautres groupes de protection des produits agricoles et de l’environnement ontl’intention de poursuivre leur campagne contre les aliments transgéniquesjusqu’à ce que le gouvernement consente à imposer un moratoire sur tous lesproduits agricoles transgéniques futurs.

« Nous sommes venus à bout du blé transgénique, mais bien d’autresapplications de commercialisation des produits agricoles transgéniques sepointent à l’horizon, dit Nadège Adam. Nous espérons que Paul Martin saisiracette chance d’imposer un moratoire sur toute distribution future d’alimentstransgéniques tant que les préoccupations relatives à la santé et àl’environnement n’auront pas été examinées comme il se doit. Tous les produitsagricoles transgéniques futurs feront l’objet de la même résistance jusqu’à cequ’un moratoire soit mis en place. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Conseil des Canadiens (The Council of Canadians)
http://www.canadians.org/

Monsanto
http://www.monsanto.com/

Commentaires