Fonds pour la production fruitière intégrée

Kelowna (Colombie-Britannique), 7 mars 2002 – Le gouvernement du Canada offre son appui financier à un nouveau projet visant à élaborer des normes nationales qui permettront aux pomiculteurs canadiens d’accaparer une plus grande part de marché.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a annoncé aux membres du Conseil canadien de l’horticulture, lors de leur réunion annuelle à Kelowna, une contribution de 151 500 dollars pour l’élaboration de normes et de protocoles nationaux voués à la production fruitière intégrée (PFI). Cette somme provient du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. Le secteur et le Fonds mondial pour la nature financent l’autre partie du projet dont le coût total est de 301 500 dollars.

« Cette mesure permettra d’accroître la compétitivité des pomiculteurs canadiens, a affirmé M. Vanclief. Grâce à des techniques améliorées de production fruitière intégrée à l’échelle nationale, les 2 500 pomiculteurs commerciaux du Canada seront un modèle pour les autres secteurs fruitiers. Ainsi, plus de Canadiens consommeront des fruits canadiens et un plus grand nombre de ces fruits se retrouveront sur les marchés mondiaux. »

L’initiative PFI publiera des lignes directrices et des normes facultatives visant la gestion des sols, l’irrigation, les pratiques de lutte antiparasitaire intégrée, la récolte, la formation des producteurs et les pratiques agricoles écologiques. Les normes nationales seront adaptées à chaque région où l’on pratique la pomiculture au Canada, soit la Colombie-Britannique, l’Ontario, le Québec et les Maritimes, et comprendront des listes des pesticides interdits, réglementés et non réglementés particulières à chaque région. L’initiative comprend également la création de « bulletins » sur la mise en oeuvre des lignes directrices, ainsi qu’un programme facultatif de surveillance et de vérification.

« Notre but est de faire du Canada le chef de file mondial en matière de salubrité des aliments, d’innovation et de production écologique, a affirmé M. Vanclief. La PFI appuie la nouvelle orientation de la politique nationale en agriculture, connue sous le nom de Cadre stratégique agricole, que le gouvernement fédéral, les provinces et les territoires élaborent ensemble en étroite collaboration avec le secteur. »

Le FCADR, une initiative fédérale créée en 1995 et dotée d’un budget de 60 millions de dollars par année, vise à promouvoir la croissance, la compétitivité à long terme et la création d’emploi au sein du secteur agricole et agroalimentaire canadien. Au cours des cinq dernières années, le FCADR a alloué 2,8 millions de dollars au Conseil canadien de l’horticulture pour l’exécution de projets portant sur les pesticides, la salubrité des aliments, les partenariats pour la qualité et la création d’une société chargée de résoudre les conflits.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Conseil canadien de l’horticulture (CCH)

http://www.hortcouncil.ca/

Commentaires