GrainWorld : défis et espoirs du secteur agricole

Winnipeg (Manitoba), 2 mars 2005 – Les agriculteurs, les négociants en grains, les universitaires et les décideurs qui ont assisté à la 14e édition annuelle de la conférence GrainWorld cette semaine à Winnipeg étaient bien placés pour en savoir davantage sur l’état général de l’industrie agriculture et sur ce qu’elle peut faire pour s’adapter au changement.

« Cette année, nous avons tous reconnu que le secteur agricole de l’Ouest canadien fait face à des difficultés de taille, a déclaré le président de GrainWorld, M. Peter Watts. Cette conférence a permis aux gens de notre industrie de se rassembler, d’examiner les perspectives et de discuter des façon de surmonter ces obstacles. Nous repartons tous mieux éclairés sur l’environnement dans lequel nous devons livrer concurrence, et c’est ce qui compte ».

Des conférenciers venus d’aussi loin que le Brésil et la Belgique ont participé à la plus grande conférence de perspectives sur les céréales, les oléagineux et le bétail afin d’examiner les effets du commerce international sur l’agriculture. Antenor Barros Leal, président de la compagnie brésilienne de transformation alimentaire Predileto Alimentos, a expliqué que, pour rester forte, l’industrie agricole de son pays a besoin d’un environnement commercial libéralisé et de moins de barrières, particulièrement en raison de l’essor de sa production de maïs et de soja.

D’autres conférenciers ont abordé la question de la capacité de concurrence de l’agriculture canadienne dans l’avenir. Parmi les conférenciers figurait le vice-président et économiste principal du Conference Board of Canada, Glen Hodgson, pour qui innovation, investissements et éducation seront les clés de la viabilité du secteur agricole.

Plus de 250 personnes étaient inscrites cette année à Grainworld. Un grand nombre d’agriculteurs, venus des Prairies et de certaines régions des É.-U., étaient présents comparativement aux autres années. Ils voulaient se renseigner sur les moyens à prendre pour maintenir la rentabilité de leurs entreprises dans une conjoncture de prix à la baisse et de coûts de production à la hausse.

Le but premier de GrainWorld est de présenter des perspectives de marché pour les secteurs du blé, des céréales secondaires, des oléagineux, des légumineuses à graines et des cultures spéciales, ainsi que du boeuf et du porc. Ces perspectives visent à aider les délégués à mieux discerner comment se présentera la prochaine campagne agricole, et à prendre des décisions commerciales éclairées.

« Je suis porté à penser que les personnes qui ont assisté à cet événement se sentent mieux renseignées, et donc plus prêtes à affronter l’avenir avec assurance », a déclaré M. Watts. « Nous avons hâte à l’année prochaine, lorsque nous pourrons évaluer les étapes accomplies vers le franchissement des obstacles qui se dressent actuellement devant nous. »

Pour obtenir plus d’information ou pour lire les exposés des conférenciers, cliquez sur le lien GrainWorld sur le site de la Commission canadienne du blé.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Commentaires