Grippe A H1N1 : le MAPAQ surveille la situation de près

Québec (Québec), 28 avril 2009 – À la suite de l’éclosion du virus de la grippe humaine d’origine porcine (virus de l’influenza de type A [H1N1]), le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) fait le point notamment sur la santé animale, sur les risques pour les consommateurs et sur les actions qui sont entreprises.

Tout d’abord, le Ministère tient à rappeler qu’il n’y a pas de risque pour la population de consommer de la viande porcine. Quant à la santé des porcs, le Ministère ne signale à ce jour aucune situation inhabituelle.

Afin de soutenir le secteur de la production porcine, le MAPAQ a relancé le Programme de surveillance des souches circulantes d’influenza porcine. Ce programme assure la gratuité des analyses de laboratoire et permet de surveiller les souches de l’influenza chez les porcs au Québec. Il est à signaler que les médecins vétérinaires praticiens en ont été avisés.

Le Ministère reste en contact avec ses partenaires afin d’être en mesure de répondre rapidement à leurs besoins et à leurs attentes. Il continue de suivre la situation de très près, en collaboration avec les autorités fédérales, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et les médecins vétérinaires membres du Réseau d’alerte et d’avertissement zoosanitaire (RAIZO).

Le MAPAQ maintient aussi des liens étroits avec Service Canada et le groupe FERME (Fondation des entreprises en recrutement de main-d’oeuvre étrangère) qui est chargé de procéder au recrutement des travailleurs agricoles étrangers.

Puisque la grippe humaine d’origine porcine constitue un problème de santé humaine, il est possible d’obtenir de plus amples renseignements à l’adresse Internet www.msss.gouv.qc.ca.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires