Impact sur les humains de l’utilisation des antibiotiques dans l’agriculture

24 avril 2002 – D’après une modélisation mathématique visant à évaluer les facteurs influençant la prévalence d’apparition des résistances bactériennes aux antibiotiques chez l’homme, une équipe américaine a trouvé que l’utilisation simultanée des antibiotiques dans la nourriture du bétail et dans les prescriptions médicales, favoriserait précocement l’apparition des résistances des bactéries commensales chez l’homme. Une restriction agricole des antibiotiques, mais seulement avant l’apparition des premières résistances chez l’homme, semblerait salutaire d’après le modèle.

David Smith et ses collaborateurs du département d’épidémiologie et de médecine préventive de l’école de médecine du Maryland (Baltimore, EU), ont étudié l’impact de deux antibiotiques, la vancomycine et le synercide, prescrits à l’homme et donné aux poulets en agriculture.

Comparant la propagation des premières résistances chez l’animal à un feu se propageant par la suite à l’homme, David Smith pense qu’il faut prévenir l’apparition des premières résistances chez l’homme faute de ne pouvoir plus faire grand chose.

En effet, dans leur modèle, basé sur l’écologie microbienne des entérocoques commensaux, de l’utilisation simultanée d’un antibiotique chez l’animal et chez l’homme, il apparaît qu’il est déjà trop tard lorsque les premiers cas de résistances bactériennes sont détectés chez l’homme, les animaux se trouvant être largement contaminés et source de transmission importante de ces résistances à l’homme.

« Les fermes et les hôpitaux avec des utilisations importantes d’antibiotiques créent des incubateurs évolutionnistes, dans lesquels les bactéries résistantes peuvent se développer à l’aise », a commenté le docteur Smith.

Selon lui, réduire l’usage des antibiotiques dans l’agriculture animale peut allonger considérablement le délai d’émergence de nouvelles résistances chez l’homme, le temps de bénéficier au maximum des effets des antibiotiques prescrits.

Source : Caducée

Commentaires