La « pluie solide »

Un ingénieur mexicain a mis au point un moyen révolutionnaire d’hydrater les racines des plantes à une fraction du coût et de la consommation d’eau de systèmes d’irrigation.

Sergio Jesús Rico, de l’Institut polytechnique national, a inventé la « pluie solide ». Il s’agit d’une poudre blanche ressemblant à du sucre, qui a la capacité de gélifier l’eau, puis de la relâcher lentement, alimentant la racine sur une longue période de temps.

La « pluie solide » est en fait une solution de potassium polyacrylate, une substance chimique capable d’adhérer aux racines et de convertir l’eau de pluie ou d’irrigation en un gel.

Chaque kilogramme du produit peut gélifier jusqu’à 500 litres d’eau. Il suffit de le saupoudrer dans le sol qui se retrouvera autour des racines de la plante ou de l’arbre. Il peut se recharger d’eau environ dix fois.

Cette invention pourrait atténuer les effets de la sécheresse et rendre l’agriculture plus productive dans plusieurs régions du monde où les cultures manquent régulièrement d’eau. On peut aussi s’en servir pour des programmes de reforestation dans des régions arides.

Des expériences menées à la Universidad Metropolitana au Mexique ont démontré qu’avec cette « pluie liquide », les plantes requièrent huit fois moins d’eau qu’avec un système d’irrigation traditionnel, puisque les problèmes d’évaporation et d’infiltration de l’eau sont éliminés.

Des expériences en Colombie ont démontré que la qualité de la culture est maintenue. Les coûts d’irrigation étaient inférieurs de 75 %, le feuillage et les fleurs étaient deux fois plus grands et la masse racinaire, trois fois plus volumineuse. En Inde, des cultures requérant habituellement 80 litres d’eau par mois ont pu croître avec seulement 50 litres tous les trois mois.

Cette invention a valu à Sergio Jesús Rico une nomination pour le Prix mondial de l’eau 2012 attribué par l’Institut international de l’eau de Stockholm. Le produit est mis au marché au Mexique par l’entreprise de l’inventeur, Silos de Agua, sous le nom Lluvia Sólida.

Sources :

Cleantech Concepts
Green et vert

Commentaires