La chute se poursuit

Les prix des grains ont été durement frappés à nouveau vendredi par le USDA, qui a surpris les marchés avec son rapport trimestriel d’inventaires américains de grains.

Ces résultats ont contribué à la baisse généralisée qu’ont connue les grains la semaine dernière.

Variation des prix des grains du 26 au 30 septembre. Cliquez pour agrandir.

Selon le rapport de vendredi, les inventaires américains de maïs de la dernière récolte seraient de 28,65 millions de tonnes. Les anticipations des marchés étaient plutôt d’en moyenne 24,44 millions de tonnes. Excluant la hausse très importante que représente cette révision, plusieurs éléments du rapport ont de quoi étonner :

Du côté du soya, le rapport du USDA n’aura pas apporté de changements significatifs, bien qu’il ait opéré une légère révision à la baisse des inventaires américains à 5,82 millions de tonnes. Ce niveau des inventaires est plus serré que prévu, mais reste supérieur à ce qui a été observé au cours des trois dernières années.

Le USDA aura eu le mérite d’annoncer une nouvelle plus stimulante pour le blé en révélant qu’il en estimait la récolte de 2011 à 54,65 millions de tonnes, alors que la moyenne des prévisions était de 55,68 millions de tonnes. Une production moins importante de blé de printemps américain serait à l’origine de cet ajustement.

En conséquence, le prix du blé sur le MGEX (Bourse des grains de Minneapolis) a bondi de 0,2750 $US/boisseau (10,10 $US/TM) vendredi, avant de perdre pied pour clôturer en baisse, emporté par la vague de liquidation dans les autres marchés des grains aux États-Unis.

Prochain rapport

Devant cette chute importante des prix qui ne semble avoir de cesse depuis le début du mois de septembre, tout repose maintenant sur le prochain rapport mensuel du USDA du 12 octobre. Ce rapport devrait permettre d’en savoir plus sur les rendements réels qu’obtiendront les producteurs américains, éclaircissant par la même occasion les productions finales de grains sur lesquelles les consommateurs (et exportateurs) américains pourront compter pour s’approvisionner au cours de la prochaine année.

Rappelons aussi que c’est ce rapport du USDA qui devrait établir définitivement les superficies qui ont été cultivées cette année aux États-Unis et qu’en raison des retards de semis et des inondations qui ont eu lieu en début de saison, une révision à la baisse de celles-ci n’est toujours pas exclue.

N’oublions pas non plus que jusqu’ici, plusieurs producteurs américains ont signalé de meilleurs rendements que prévu. Ceci laisse miroiter la possibilité que le USDA puisse revoir à la hausse les récoltes américaines de cette année dans son prochain rapport mensuel, perspective qui porterait très certainement un autre dur coup aux prix des grains.

Plus d’informations sur www.grainwiz.com

Commentaires