La FCA exige un vote au sujet de la CCB

Ottawa (Ontario), 25 octobre 2006 – La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA), représentant les agriculteurs partout au Canada, insiste pour que le gouvernement du Canada, avant d’apporter des changements aux pouvoirs de commercialisation à comptoir unique de la Commission canadienne du blé (CCB), tienne une vote exécutoire en posant une question claire afin de permettre aux producteurs de blé et d’orge dans l’Ouest canadien de prendre une décision éclairée, de façon autonome.

« Il ne fait aucun doute que le gouvernement et toutes les parties des deux côtés de ce débat tentent de faire ce qu’ils pensent être la meilleure chose pour les agriculteurs. Mais lorsqu’il est question des outils de commercialisation des agriculteurs, c’est à eux qu’il faudrait laisser le soin de décider quel système de commercialisation ils souhaitent utiliser », a déclaré M. Bob Friesen, président de la FCA. « L’élimination du pouvoir de commercialisation à comptoir unique de la CCB changera fondamentalement et irrévocablement l’agriculture dans l’Ouest canadien. Dans notre démocratie, lorsqu’il s’agit d’enjeux de cette taille, la seule façon de savoir ce que les agriculteurs veulent est de soumettre la question à un vote honnête et ouvert. »

Les politiques de la FCA, formulées et adoptées par ses membres, ont toujours appuyé la création d’outils de marketing collectifs et habilitants. Les membres de la FCA sont convaincus que la décision de créer ou d’abolir n’importe quel outil de commercialisation doit être prise, non pas par des politiciens ou des bureaucrates, mais par une majorité de producteurs dans les régions et dans les secteurs de produits touchés.

« Les agriculteurs que je représente seraient très concernés par toute mesure prise par le gouvernement fédéral, n’importe où dans notre pays, qui retirerait, aux agriculteurs, le pouvoir de décider de leurs outils de commercialisation collectifs », a déclaré Laurent Pellerin, président de l’Union des producteurs agricoles du Québec. « Quel genre de précédent créerait-on pour l’avenir des autres outils de commercialisation dont disposent les agriculteurs ici au Québec, ou dans toute autre province? »

La FCA appuie la coalition d’organisations agricoles de l’Ouest qui exige la tenue d’un plébiscite sur la CCB.

Fondée en 1935 afin de donner une seule voix unifiée aux agriculteurs canadiens, la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) est le plus important organisme agricole au pays. On trouve, parmi ses membres, des organismes agricoles provinciaux et des groupements nationaux et interprovinciaux de producteurs spécialisés. Par l’entremise de ses membres, la Fédération représente plus de 200 000 agriculteurs canadiens et familles canadiennes d’agriculteurs, d’un océan à l’autre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires