La filière agroalimentaire du Québec se prononce en faveur de l’étiquetage des OGM

Québec, le 27 janvier 2000 – L’industrie agroalimentaire québécoise, réunie en Filière, a fait officiellement part au ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Rémy Trudel, qu’elle était en faveur de l’étiquetage des denrées génétiquement modifiées.







Les membres de la Filière se montrent particulièrement sensibles à la sécurité alimentaire en déclarant qu’aucun compromis ne saurait être toléré quant à la santé des consommateurs québécois et la protection de l’environnement.


Rappelons que c’est à la demande de monsieur Trudel que les membres de la Filière se sont concertés pour adopter une orientation commune à l’égard de cette importante question. Cette orientation favorable à l’étiquetage des aliments génétiquement modifiés exprime un grand respect pour le droit de choisir, réclamé par les consommateurs.

Les membres de la Filière souhaitent que des consultations, la diffusion d’information factuelle et la tenue d’échanges et de discussions permettent de définir les paramètres encadrant un étiquetage éventuel des produits contenant des OGM. Les enjeux pour tous les maillons de la chaîne alimentaire (des fournisseurs d’intrants agricoles jusqu’aux consommateurs), le processus d’évaluation scientifique des risques potentiels pour l’environnement et l’alimentation humaine et animale, ainsi que les répercussions possibles pour le commerce domestique et international devront être abordés.

Les membres de la Filière se montrent particulièrement sensibles à la sécurité alimentaire en déclarant qu’aucun compromis ne saurait être toléré quant à la santé des consommateurs québécois et la protection de l’environnement.

Après concertation auprès de ses collègues des autres ministères impliqués, monsieur Trudel soumettra au Conseil des ministres une proposition devant guider la démarche gouvernementale québécoise.

Les membres de la Filière agroalimentaire du Québec sont l’Union des producteurs agricoles, la Coopérative fédérée de Québec, l’Association des manufacturiers de produits alimentaires du Québec, le Conseil canadien de la distribution alimentaire, l’Association des détaillants en alimentation et les Tables de concertation agroalimentaires régionales.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Club Export Agro-Alimentaire du Québec

http://www.clubexport.ca/

Conseil canadien de la distribution alimentaire (CCDA)

http://www.ccgd.ca/

Coopérative Fédérée de Québec

http://www.coopfed.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)

http://www.upa.qc.ca/

Commentaires