La Financière agricole envisage un paiement dès la mi-août pour les pertes dans les prairies

Les producteurs qui réclamaient un coup de pouce rapide pour face aux sévères pertes dans les prairies cette année pourraient avoir de bonnes nouvelles très bientôt.

Lors du plus récent comité réunissant le MAPAQ, la Financière agricole et l’UPA, ” il  a été question du versement d’un premier paiement dans le cadre de la protection collective d’assurance récolte Foin et pâturages à la mi-août. Ce paiement inclurait les pertes liées au gel hivernal ainsi que les pertes de la première fauche et de la première période de pâturages”, rapporte Valérie Beaulieu, conseillère en communication et relations publiques à la Financière agricole.

De plus, la Financière envisagerait de reporter à une date ultérieure le prélèvement des cotisations au Programme d’assurance récolte (ASREC) pour toutes les cultures.

Les producteurs de grains semblent aussi avoir répondu à l’appel qui leur a été lancé puisque la dérogation permettant que des fourragères plutôt que des céréales a fait l’objet de plusieurs demandes. Une évaluation du nombre de demandes serait faite très bientôt.

Mme Beaulieu a par ailleurs indiqué que d’autres types de dépenses pourraient être dédommagées par le biais du Programme Investissement Croissance, par exemple pour les fermes confrontées à des difficultés d’approvisionnement en eau. Les puits artésiens dans certaines régions ont été durement touchés par la sécheresse, ce qui a mené à l’achat de citerne d’eau pour abreuver les animaux.

Les pertes occasionnées par la sécheresse peuvent aussi être compensées par d’autres programmes, soient Agri-stabilité, Agri-Québec Plus, Agri-investissement et Agri-Québec.

Martin Caron, premier vice-président avait indiqué en entrevue au Bulletin le souhait de plusieurs producteurs d’être dédommagés rapidement pour couvrir les coûts importants imputables cette année à l’achat de fourrages. L’UPA a d’ailleurs lancé de nombreuses initiatives pour favoriser l’entraide entre producteurs par le biais de son site créé en ce sens, Opération Sécheresse 2020.

 

 

 

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires