La ministre Gauthier désire implanter un centre de services du MAPAQ aux Îles-de-la-Madeleine

Québec (Québec), 20 janvier 2004 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), Mme Françoise Gauthier, confirme son intention de doter les Îles-de-la-Madeleine d’une nouvelle infrastructure afin d’abriter sous un même toit tous les services actuellement offerts par le MAPAQ dans l’archipel.

Ce projet est différent de celui qui a été annoncé par le gouvernement précédent. Il répond aux besoins de rénovation constatés en ce qui a trait aux locaux de la station maricole, mais aussi à ceux des directions régionales.

« En plus de consolider l’offre de service du MAPAQ, notamment en matière de recherche en aquaculture, le nouveau bâtiment facilitera l’accès aux services de soutien à la clientèle et favorisera une plus grande harmonisation des efforts de développement de l’industrie de l’aquaculture, des pêches et de l’agriculture », a souligné Mme Gauthier.

Le projet est donc orienté en fonction des besoins de la clientèle et de la population. Il répond au souhait du gouvernement de doter les Îles d’un centre de services moderne. Comme cette construction ne peut se faire sur les terrains actuellement occupés par la station maricole, la réalisation du projet retenu implique un échange de terrains entre le Ministère et le gestionnaire du parc d’hivernement situé le long de la route principale.

Pour tenir compte de la demande des pêcheurs, le projet procurera dix places supplémentaires dans le parc d’hivernement. De plus, il contribuera à l’atteinte des objectifs d’amélioration de la municipalité, par la construction d’un nouveau bâtiment aux abords de la rue principale. La mise en oeuvre du projet pourra commencer dès qu’une entente interviendra entre les gestionnaires du parc d’hivernement et le MAPAQ pour l’échange de terrains.

« Je compte sur la collaboration des partenaires impliqués dans cette transaction, afin que nous puissions entreprendre la construction bientôt, et sur la solidarité des insulaires pour appuyer ce projet et travailler à sa réalisation. Nous recherchons un consensus dans ce dossier, car le projet actuel présente des avantages indéniables pour l’ensemble des intervenants. Il s’agit d’un chantier de près de 5 millions de dollars, ce qui, dans le contexte actuel, n’est pas négligeable et a une grande importance pour toute la communauté des Îles », a ajouté Mme Gauthier.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires