La SADC Achigan-Montcalm appuie la Coalition GO5

Sainte-Julienne (Québec), 5 mai 2004 – La Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) Achigan-Montcalm appuie le mouvement de la Coalition GO5 pour un modèle agricole équitable, la Gestion de l’Offre.

Les membres du conseil d’administration de la SADC sont préoccupés par l’avenir de l’agriculture et considèrent qu’elle doit rester viable pour assurer une économie régionale en santé. Selon M. Jean-Jacques Gauthier, président à la SADC et propriétaire du centre d’embryons DAMYTHIER : « Le développement de notre collectivité passe par une stabilité des revenus de la classe agricole. »

La Coalition GO5 regroupe les producteurs de lait, de poulets, de dindons, d’oeufs d’incubation et d’oeufs de consommation du Québec. L’objectif de la coalition est de préserver la gestion de l’offre au Canada et au Québec.En se ralliant à la Coalition GO5, la SADC permet de soutenir le gouvernement canadien au cours de ses négociations avec l’Organisation mondiale du commerce (OMC) afin de préserver le système de gestion de l’offre, notamment au niveau de la protection des frontières et de conserver un modèle agricole équitable.

Le conseil d’administration de la SADC est représenté par une vingtaine de personnes provenant d’un large éventail de secteurs d’activités. Tournée vers son milieu, la SADC représente bien l’ensemble de la population et elle adopte une démarche dynamique de développement local et régional. « En adhérant à GO5, nous démontrons que les enjeux à défendre concernent aussi bien tous les secteurs économiques que la population en générale », affirme M. Jean-Jacques Gauthier.

La gestion de l’offre est le moyen par lequel les producteurs de lait, de poulets, de dindons, d’oeufs d’incubation et d’oeufs de consommation s’engagent à produire les quantités nécessaires (quotas) pour combler le marché canadien sans qu’il y ait de perte. Elle assure aussi un contrôle sur les importations pour être en mesure de combler notre demandePage

interne d’une production principalement canadienne. Les producteurs reçoivent des prix qui tiennent compte des coûts de production, ce qui leur assure un revenu stable et équitable, sans subvention gouvernementale.

Lever les barrières au commerce signifierait donner libre accès au marché canadien à des intérêts étrangers. Les pays qui reçoivent une subvention pour leur agriculture seraient alors avantagés. Plusieurs impacts résulteraient d’un tel geste comme la diminution de la qualité des produits et de notre capacité à contrôler la quantité des produits importés, la perte de milliers d’emplois directs et indirects et des répercussions sur l’économie des régions rurales.

La SADC Achigan-Montcalm invite les personnes intéressées à adhérer en grand nombre à la Coalition GO5. Il est possible de s’inscrire en se rendant directement sur leur site Internet au www.go5quebec.ca

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

GO5 Coalition pour un modèle équitable, la Gestion de l’Offre
http://www.go5quebec.ca

Commentaires