La température de l’incubation influence la force des pattes

Deux chercheurs australiens, Peter Groves et Wendy Muir, ont été confrontés à deux cas d’incubateurs qui ont fait défaut. La baisse de température a été corrigée, mais l’humidité relative est demeurée faible durant tout l’élevage. Les chercheurs ont voulu vérifier l’effet de ce manque sur la solidité des pattes durant l’élevage. Habituellement, les problèmes de solidité des pattes sont liés à la nutrition, à la régie d’élevage et aux conditions environnementales.

Les poussins testés ont démontré moins de minéraux dans les os et un plus grand niveau de calcium et de phosphore dans leur sang que les poussins contrôles (n’ayant pas subi de baisse de température et d’humidité). Au jour 13, les poussins testés avaient plus de minéraux et un taux équivalent de calcium de phosphore dans leur sang. Au jour 41, les poulets testés avaient davantage tendance à se coucher, ce qui démontre leur inconfort sur leurs pattes. Les chercheurs suspectent les conditions d’incubation comme responsables d’un mauvais développement des os. Ils souhaitent plus de recherches en la matière.

Source : Poultry Hub

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires