L’amour à la ferme

C’est jeudi dernier, 21h, qu’était diffusé le premier épisode de L’amour est dans le pré, à Canal V. Les filles ne sont pas encore allées à la ferme, mais déjà, l’émission aura eu le mérite de stimuler l’intérêt pour les rencontres amoureuses dans le monde agricole.

La publicité entourant l’émission bat son plein depuis plusieurs semaines, ce qui a pour effet secondaire de provoquer un achalandage supérieur sur le Agrirencontre.com. Luc Gagnon, le fondateur du site, a noté une augmentation moyenne de 9 % de la fréquentation depuis le début de l’année, avec une pointe dans les derniers jours de janvier.

Luc Gagnon souligne qu’il y a de plus en plus de femmes à la recherche de l’âme soeur sur Agrirencontre.com. En 2011, elles comptaient pour 55 % des nouvelles inscriptions. Depuis le début de l’année, 70 % des nouveaux membres sont des femmes. « Certaines d’entre elles ont peut-être une vision bucolique de la campagne et déchanteront par la suite, mais du nombre, il y en a à qui ce style de vie conviendra. »

La première diffusion de L’amour est dans le pré a aussi donné lieu à plusieurs mentions sur les ondes de la question du célibat des agriculteurs. Au cours des derniers jours, Luc Gagnon a réalisé à lui seul trois entrevues à la radio.

À ce jour, les commentaires sur cette téléréalité sont plutôt positifs. Les gars font « plus vrais » que dans les téléréalités américaines, dit-on. Sur la page Facebook de l’émission, on peut lire des commentaires comme « des gars vrais, honnêtes, authentiques » et « de beaux paysages ».

Ce jeudi, les filles se rendront pour la première fois à la ferme. Certaines d’entre elles déchanteront-elles à la première odeur de purin?

Commentaires