Lancement d’un laboratoire rural dans Charlevoix et au Bas-Saguenay

Québec (Québec), 23 mai 2008 – Le ministre de la Santé et des Servicessociaux et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale,monsieur Philippe Couillard, au nom de la vice-première ministre et ministredes Affaires municipales et des Régions, madame Nathalie Normandeau, a annoncé le versement d’une aide financière de 490 000 $ au Groupe des partenaires pour le développement forestier durable des communautés de Charlevoix et du Bas-Saguenay pour soutenir un laboratoire rural visant la mise en place d’un modèle de gestion territoriale dans les collectivités forestières du Bas-Saguenay et de Charlevoix.

Le laboratoire permettra, notamment, de surmonter la crise forestière, demettre en oeuvre un plan d’action pour dynamiser la gestion de la forêtsapinière à bouleau jaune de l’est de Charlevoix et du Bas-Saguenay en plus demettre en valeur cette forêt exceptionnelle.

L’aide financière provient de la mesure de mise en place de laboratoiresruraux, issue de la Politique nationale de la ruralité 2007-2014, poursoutenir des projets précurseurs et d’envergure. Leur réalisation offrira denouvelles perspectives de développement au milieu et permettra de renouvelerla ruralité québécoise. L’aide gouvernementale complète les partenariats etles investissements locaux, lesquels témoignent bien de l’ancrage et del’appropriation du projet dans le milieu.

« Je suis très fier de souligner la qualité du projet soumis par le Groupedes partenaires pour le développement forestier durable des communautés deCharlevoix et du Bas-Saguenay qui permettra sans aucun doute à tous lesacteurs engagés dans le développement de la communauté d’assurer la pérennitédes milieux ruraux. Je souhaite que ce laboratoire devienne une sourced’inspiration pour les communautés rurales et qu’il serve de modèle à d’autresprojets structurants dans la région », a mentionné le ministre Couillard.

La durée maximale des laboratoires ruraux est de six ans. Ils sontdestinés à améliorer la vie économique, sociale et culturelle des territoiresruraux en explorant et en expérimentant de nouvelles voies. Comme lescommunautés rurales peuvent apprendre les unes des autres, les promoteurs deces projets de laboratoire partagent les observations faites et les résultatsobtenus au cours de leur expérimentation.

A la suite du premier appel de projets, tenu d’octobre 2007 à mars 2008,la ministre Normandeau a retenu, en collaboration avec le comité despartenaires, 14 projets qui se partageront une enveloppe de plus de 6 millionsde dollars.

« Cette aide financière rendra possible la réalisation d’une belleinitiative des milieux ruraux tout en démontrant leur capacité à renouveler laruralité, à explorer de nouvelles avenues de solutions concrètes fondées surdes approches coopératives ou communautaires. Je félicite le Groupe despartenaires pour le développement forestier durable des communautés deCharlevoix et du Bas-Saguenay pour l’ingéniosité de son projet », a fait savoirla ministre Normandeau.

« L’annonce de ce laboratoire rural par le gouvernement du Québec est unereconnaissance du travail accompli jusqu’à maintenant par tous les partenairesoeuvrant au développement intégré de la forêt et des activités du milieuforestier. Notre démarche concertée constitue un levier important dedéveloppement pour nos communautés rurales de Charlevoix et du Bas-Saguenay »,a déclaré monsieur Guy Néron, président du Groupe des partenaires pour ledéveloppement forestier durable des communautés de Charlevoix et duBas-Saguenay.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère des Affaires municipales et des Régions
http://www.mamr.gouv.qc.ca/

Commentaires