Lancement d’un procédé novateur de séchage de canneberges

Saint-Hyacinthe (Québec), le 13 mars 2000 – La compagnie Canneberges Atoka Inc. et le Centre de recherche et de développement sur les aliments (CRDA) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) ont lancé avec éclat, aujourd’hui, un nouveau procédé de séchage des canneberges.







« Aux États-Unis seulement, ce marché approche les 75 millions $US. De plus, la demande est en plein essor en Europe et dans les pays asiatiques, où les vertus nutraceutiques de la canneberge sont particulièrement appréciées. »


Ce procédé naturel sucre les fruits tout en les séchant et conserve leur saveur et leur couleur tout au long de l’entreposage. Les canneberges ainsi séchées trouvent de multiples applications comme grignotine-santé et comme ingrédient de haute qualité, notamment en biscuiterie-pâtisserie.

Le projet de recherche, d’une valeur totale de 200 000 dollars, a été appuyé par le Programme de partage des frais pour l’investissement en R et D d’AAC. Il couvrait toutes les étapes de la recherche, du laboratoire jusqu’à la mise au point d’une nouvelle ligne de production industrielle. Retombée directe du projet, cinq emplois permanents et quinze emplois saisonniers ont été créés.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a indiqué que le programme constitue un bon exemple de réussite quant au partenariat qui existe entre le gouvernement et l’industrie.

« Le programme de partage des frais pour l’investissement en R et D a été conçu afin d’appuyer les entreprises qui innovent, a déclaré M. Vanclief. Canneberges Atoka Inc. a su tirer le meilleur parti de ce programme et de l’expertise des chercheurs afin d’assurer sa croissance et conquérir de nouveaux marchés. Je les félicite et invite d’autres entreprises agroalimentaires canadiennes à faire de même. »

Marc Bieler, président et chef de la direction de Canneberges Atoka Inc., explique que l’entreprise est maintenant prête à s’attaquer au marché de la canneberge séchée. « Aux États-Unis seulement, ce marché approche les 75 millions $US, a-t-il déclaré. De plus, la demande est en plein essor en Europe et dans les pays asiatiques, où les vertus nutraceutiques de la canneberge sont particulièrement appréciées. »

L’entreprise Canneberges Bieler Inc., située à Saint-Louis de Blandford, près de Québec, exploite aujourd’hui la plus importante cannebergière sur un seul site, au monde (10 à 15 millions lbs/année). Sa compagnie soeur, Canneberges Atoka Inc., est le plus gros transformateur de canneberges au Canada. L’usine, dont la capacité est de 30 millions de lbs/ année, est approvisionnée par plusieurs producteurs québécois.

Le CRDA, situé à Saint-Hyacinthe, a pour mission d’approfondir la connaissance des systèmes alimentaires et de favoriser l’innovation et la croissance de l’industrie alimentaire en lui donnant accès à ses ressources humaines, ses infrastructures et ses sources documentaires, et par le transfert de connaissances et de technologies.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Centre de recherche et de développement sur les aliments (CRDA)

http://res.agr.ca/sthya/index.htm

Commentaires