L’asperge fraîche du Québec est arrivée

Québec (Québec), 22 mai 2001 – Belles et bonnes, les asperges du Québec sont enfin arrivées. C’est l’un des premiers légumes frais que nous offrent nos maraîchers. Ce légume reconnu pour son goût délicat est cultivé commercialement par une centaine de producteurs québécois que l’on retrouve principalement dans les régions de Lanaudière, de la Mauricie, de la Montérégie, des Laurentides et de Québec. En fait, ces régions comptent pour environ 80 % de la production totale d’asperges au Québec.

Pour une courte période
L’asperge est une plante vivace dont les racines souterraines produisent tous les printemps des pousses comestibles (turions) qui sont récoltées pendant une courte période seulement, soit de la mi-mai à la fin juin. La cueillette qui se fait à la main se veut une opération laborieuse. Beau temps mauvais temps, elle est cueillie à chaque jour lorsque les pousses mesurent de 20 à 25 centimètres.

Parlons santé
L’asperge est un aliment faible en calories : 100 grammes d’asperges fraîches en fournissent moins de 20. Cet aliment constitue également une excellente source de folacine, une vitamine du complexe B. Il contient aussi de la vitamine C, de la thiamine (B1), de la riboflavine (B2), de la pyridoxine (B6), de la vitamine A, du potassium et du fer sans oublier les fibres alimentaires.

Quelques conseils pratiques
La conservation

Lors de vos achats chez les producteurs, dans les marchés publics ou ailleurs, choisissez des asperges fermes avec des pointes compactes. Lorsque ces pointes sont partiellement ouvertes ou flétries, cela indique un certain vieillissement. Pour mieux les conserver et préserver leur teneur en vitamine C, leur tendreté et leur saveur, enveloppez la base des pousses dans un papier absorbant humide et réfrigérez-les dans un sac ou contenant de plastique. Elles se conserveront ainsi environ 4 jours, à une température de 4 degrés C ou moins. Toutefois, l’idéal est de les consommer le plus tôt possible.

La préparation
Avant la cuisson, la base des asperges doit être coupée ou cassée, car elle est dure et filandreuse. Par la suite, lavez-les soigneusement à l’eau courante. Si toutefois quelques grains de sable se retrouvent dans les pointes des pousses, plongez-les dans l’eau et rincez-les vigoureusement. Peu importe la méthode de cuisson : bouillie, à la vapeur, rôtie ou au micro-ondes, celle-ci doit se faire rapidement afin d’éviter une perte de saveur et une décoloration.

Les asperges entrent dans la préparation d’une multitude de plats. Servies salées et poivrées avec vinaigrette, beurre, citron, ail, bacon émietté, échalote, œuf dur haché, elles compléteront très bien vos repas en plus d’en rehausser la couleur et la saveur. Nappées de béchamel ou de sauce au fromage, elles contribueront à augmenter l’apport en calcium. Bon appétit !

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires