Laurent Pellerin et son équipe réélus par acclamation

Québec (Québec), 4 décembre 2003 – Au terme du processus électoral dont a fait l’objet le 79e congrès général annuel de l’Union des producteurs agricoles (UPA), en cours actuellement à Québec et qui se terminera demain, les trois dirigeants en poste se sont vus reconfirmés dans leurs fonctions respectives, tous les trois réélus par acclamation.

C’est ainsi que le président général de l’UPA, M. Laurent Pellerin,entreprend un 6e mandat à la tête de l’Union, alors qu’il a été élu pour lapremière fois en décembre 1993. « Il y a encore des défis à relever et je mesens d’attaque », a-t-il souligné, lui qui avait livré un vibrant plaidoyer,deux jours plus tôt, sur les enjeux déterminants que devront affronter lesagriculteurs et les agricultrices au cours des prochaines années.

Il sera secondé dans sa tâche par M. Christian Lacasse, premier vice-président, qui débute, de son côté, un 4e mandat et qui témoigne « qu’il atoujours le goût, l’enthousiasme et la détermination de travailler pour sespairs, particulièrement sur le dossier de l’établissement en agriculture ».Appuiera également M. Pellerin, Mme Martine Mercier, seconde vice-présidente,qui entame, pour sa part, un deuxième mandat, et qui considère avoir « encorebeaucoup à apporter ». Mme Mercier, rappelons-le, est la première femme àoccuper un poste d’un tel niveau dans l’organisation.

L’équipe des trois dirigeants de l’UPA s’est dite heureuse de pouvoircompter sur le vote de confiance sans équivoque que leur ont signifié lesdélégués. Aguerris tous les trois à travailler en équipe, ils seront mieux àmême de mettre à profit leur expérience au service des agriculteurs etagricultrices du Québec. Un avantage d’autant plus important à leurs yeuxqu’au cours des deux prochaines années de leur mandat, ils s’attendent à unagenda de travail particulièrement chargé pour l’agriculture québécoise, commel’a laissé entrevoir ce 79e congrès général jusqu’ici.

Rappelons, en terminant, qu’à tous les deux ans, le congrès général del’UPA fait l’objet d’un processus d’élections où les délégués, quireprésentent les 40 000 producteurs et productrices agricoles membres del’UPA, procèdent au choix de leurs dirigeants dans la plus pure traditiondémocratique. Soulignons également que, pour briguer un poste d’élu dansl’organisation de l’UPA, il faut obligatoirement être agriculteur.MM. Pellerin et Lacasse de même que Mme Mercier sont respectivement,producteurs de porcs et de bovins, producteur de lait et productrice d’oeufsd’incubation.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires