Le blé et le maïs en baisse

À l’exception du soya, les prix des grains ont dans l’ensemble connu une semaine dernière difficile et même très négative dans le cas du blé. C’est avant tout le retour de la Russie sur le marché de l’exportation pour le mois de juillet prochain, annoncé la fin de semaine dernière, qui a eu le plus d’effet négatif sur le marché des grains.

Le retour du beau temps sur l’ensemble du Midwest américain, surtout dans l’est de cette région, ainsi que l’annonce vendredi d’un rapport sur le taux de chômage américain décevant, ont également contribué à freiner l’engouement qu’ont connu les prix des grains au cours des deux dernières semaines.

En Europe, les cultures qui connaissaient des températures très sèches depuis plusieurs semaines ont pu profiter de conditions plus humides dans certaines régions au cours des derniers jours, ce qui est venu contribuer à calmer les inquiétudes des marchés et freiner la progression des prix.

Tableau : Variation des prix pour la semaine du 30 mai au 3 juin 2011

Vendredi, le USDA a aussi présenté un rapport hebdomadaire sur les exportations et ventes à l’exportation de grains qui aura été jugé neutre ou légèrement négatif.

Selon ce rapport, pour la semaine se terminant le 26 mai, les ventes totales à l’exportation de maïs américain se sont établies à 700 911 tonnes (471 600 tonnes ancienne récolte – 229 300 nouvelle récolte), résultat dans les attentes les moins élevées des marchés. Il ne faudrait cependant plus que des ventes hebdomadaires de moins de 375 000 tonnes pour atteindre l’objectif du USDA, qui est de 48,26 millions de tonnes pour l’année commerciale en cours (2010-11) se terminant le 31 août prochain.

Du côté du soya, les ventes américaines à l’exportation demeurent faibles, à seulement 155 484 tonnes (82 500 tonnes ancienne récolte – 73 000 nouvelle récolte) pour la semaine du 26 mai. Pour que les exportations cumulatives de soya américain s’établissent comme prévu par le USDA à 42,18 millions de tonnes, il ne faudrait pas que leurs ventes reculent davantage en demeurant au-dessus de 50 000 tonnes par semaine d’ici la fin du mois d’août.

Ainsi, des éléments moins optimistes survenus tout au long de la semaine dernière et les résultats décevants du dernier rapport sur les exportations américaines du USDA ont amené vendredi certains investisseurs et spéculateurs à liquider des positions et engranger des profits, forçant davantage à la baisse les prix des grains.

À surveiller cette semaine : jeudi, le USDA présentera son rapport mensuel sur l’état de l’offre et la demande de grains dans le monde et aux États-Unis. Les marchés seront aussi très attentifs aux résultats qui seront présentés par le USDA dans son prochain rapport hebdomadaire sur la progression des semis et l’état des cultures qui sera publié aujourd’hui (lundi).

Plus d’information sur www.grainwiz.com

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires