Le Canada a importé de l’engrais animal possiblement contaminé

Ottawa (Ontario), 9 février 2001 – Le Canada a importé 125 000 kilos de viande et d’engrais britanniques, durant les années 90, même s’il était était déjà pointé du doigt comme cause possible de la « maladie de la vache folle », révèlent des documents britanniques.

Ces chiffres, provenant du service des douanes du Royaume-Uni, contredisent les propos tenus par le ministre canadien de l’Agriculture, Lyle Vanclief, qui a nié de façon catégorique que le Canada ait importé de l’engrais de pays de l’Union européenne.

« Jamais, a lancé M. Vanclief à l’extérieur des Communes, vendredi. Le Canada n’a importé ni viande ni engrais de l’Union enropéenne. »

La semaine dernière, le quotidien Sunday Times, de Londres, rapportait que la compagnie britannique Prosper de Mulder avait exporté des produits possiblement contaminés dans 70 pays, incluant le Canada.

Les données du gouvernement britannique indiquent que le Canada a reçu 30 000 kg de viande et d’engrais en 1993, 22 000 kg en 1994, 31 000 kg en 1995 et 42 000 kg en 1996.

Dans une mise en garde lancée la semaine dernière à travers le monde, l’ONU a fait savoir que plus de 100 pays avaient importé de la viande et de l’engrais européens depuis 1986. Tous ces pays sont exposés à un certain risque, a précisé l’ONU.

Les responsables fédéraux ont cité le rapport des Nations unies parmi les facteurs les ayant incités à interdire toute importation de boeuf en provenance du Brésil.

Selon ce document, il est « peu probable » que les troupeaux canadiens et américains soient atteints de la maladie de la vache folle, « mais cela ne peut être écarté ».

Source : Presse Canadienne

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires