Le confinement des volailles en cours de réévaluation en France

Paris (France), 5 mai 2006 – Le confinement des volailles élevées en plein air reste en vigueur jusqu’au 31 mai en France mais « est en cours de réévaluation », a indiqué le ministère de l’Agriculture dans un communiqué.

Le gouvernement français a saisi l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) le 27 avril dernier d’une « demande de réévaluation de la situation sanitaire en France », rappelle le ministère.

« La fin de la période migratoire rend bien sûr nécessaire une nouvelle appréciation du risque et des mesures de précaution adaptées contre l’influenza aviaire », met-il en avant.

L’Afssa rendra son avis à la mi-mai, annonce le ministère sans donner de données précises.

« Comme cela a été le cas jusqu’à présent, le gouvernement ajustera immédiatement le dispositif de précaution sur la base de cette évaluation scientifique du risque sanitaire », ajoute le communiqué. Ce qui signifie avancer de quelques jours la date prévue de fin de confinement si l’avis de l’Afsa est suffisamment rassurant comme le réclame plusieurs syndicats agricoles.

La France s’en tient, pour l’instant, à un arrêté ministériel qui fixe la fin du confinement pour les 17% des 900 millions de volailles élevées en plein air au 31 mai et qui prévoit des dérogations au cas par cas après visite des services vétérinaires.

« Les 65 oiseaux sauvages porteurs du virus H5N1 hautement pathogène retrouvés en France (64 dans l’Ain et 1 dans les Bouches-du-Rhône, ndlr) démontrent la réalité d’un risque sanitaire lié à la faune sauvage et la nécessité de ces mesures de protection des élevages », souligne le ministère.

Dans l’Union européenne, 12 pays ont été touchés par l’influenza aviaire, dont 3 ont eu des élevages infectés (Suède, Allemagne et France). En France, le dernier cas ayant été recensé est un cygne retrouvé à Villars-les-Dombes dans l’Ain le 22 avril dernier.

L’Union européenne a maintenu sa vigilance contre la grippe aviaire, décidant jeudi, après consultation de spécialistes, de prolonger certaines mesures de prévention contre la propagation de l’épizootie, comme le confinement des volailles dans les zones à risques.

Les experts vétérinaires des 25 ont entériné la proposition de la Commission européenne de prolonger jusqu’au 31 décembre les mesures de confinement de la volaille dans les zones à risques comme les axes migratoires et jusqu’au 31 juillet l’embargo sur les importations commerciales d’oiseaux de compagnie.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa)
http://www.afssa.fr

Commentaires